icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Kasane - La Voleuse de visage - T8

couverture de l'album

Série : Kasane - La Voleuse de visageTome : 8/10Éditeur : Ki-oon

Scénario : Daruma MatsuuraDessin : Daruma Matsuura

Genres : Manga

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.65€

La critique culturebd

Note culturebd3.5

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Grâce à Nogiku, Kasane peut de nouveau briller sur les planches. Elle ne se doute pas que sa demi-soeur est bientôt prête à assouvir sa cruelle vengeance... La tension monte et le suspense s’intensifie dans ce nouveau tome de Daruma Matsuura !

De nouveau remarquée pour son talent sous les traits de Nogiku, Kasane se voit confier le rôle de Lady Macbeth, ultime personnage incarné par sa mère. Angoissée et remuée par le souvenir de ses crimes, la jeune femme trouve refuge dans la bienveillance feinte de sa demi-soeur. Celle-ci, prête à tout pour la faire souffrir, prépare minutieusement les instruments de sa revanche dont l’échéance est proche...

Moins dynamique que les tomes précédents, le récit se centre sur le mal-être de Kasane et la vengeance de Nogiku. Le démarrage plutôt lent s’attarde sur les répétitions et le jeu des acteurs. Le rythme s’accélère ensuite, laissant plus de place à celle dont le plan se précise, et qui s’apprête à porter le coup fatal à sa sœur. Centré sur l'intériorisation des personnages, l’histoire approfondit les conflits intérieurs de chacune et resserre le cadre narratif.

Toujours aussi fort, le trait de l’auteur parvient encore à souligner les expressions avec justesse. Les moments de tension intense sont illustrés par un contraste appuyé et une accélération du mouvement. Le découpage des vignettes crée un rythme cohérent, qui complète les répliques de théâtre et les dialogues entre les personnages. Les très gros plans bien placés renforcent le tout et montrent un remarquable souci du détail.

Un nouveau tournant pris pour Kasane et un suspense insoutenable : longue sera l’attente pour la suite de ses aventures !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants