icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Je voudrais être tué par une lycéenne - T1 : Je voudrais être tué par une lycéenne 01

couverture de l'album Je voudrais être tué par une lycéenne 01

Série : Je voudrais être tué par une lycéenneTome : 1/2Éditeur : Delcourt

Scénario : Usumaru FuruyaDessin : Usumaru Furuya

Collection : Delcourt/Tonkam Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : Tout public

Prix : 7.99€

Voir la bande-annonce

La critique culturebd

Note culturebd4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.5

Haruto ne désire qu’une chose : mourir des mains d’une lycéenne. Il devient professeur dans l’espoir fou de pouvoir réaliser son fantasme. Malgré la difficulté de l’entreprise, il pourrait bien avoir trouvé la jeune fille au profil parfait... Usamaru Furuya continue sa route loin des sentiers battus avec ce manga intrigant et très bien mené.

Depuis toujours, Haruto se sent différent des autres. Victime de pulsions sexuelles pour le moins inhabituelles, il construit des scénarios mentaux où, invariablement, il se fait tuer par de jeunes et jolies lycéennes. Cette obsession prend le pas sur sa vie professionnelle et amoureuse, et finit par le conduire à la seule conclusion possible : devenir professeur et réaliser son fantasme, une bonne fois pour toute. Heureusement, il va croiser la route de lycéens tout aussi hors normes que lui.

Le thème du suicide est récurrent dans l’oeuvre d’Usamaru Furuya. Il décide cette fois de s’attaquer à l’autassassinophilie, attirance sexuelle pour le risque d’être tué, donc. Si le sujet peut rebuter au premier abord, ne vous attendez pas à un manga purement glauque et dérangeant. L’auteur sait parfaitement tirer parti de son sujet et amène des personnages forts et très intéressants qui font tout l’intérêt de ce manga : autisme, double personnalité... Les personnages féminins prennent une place importante et deviennent finalement l’objet principal de l’attention du lecteur.

La construction des chapitres est très bien vue, avec une alternance des points de vue de chaque personnage. Graphiquement, ils sont assez classiques, avec un trait fin et un style assez lisse. Ce qui est plutôt un avantage puisque cela fait ressortir les quelques planches où la folie des personnages sort des cases pour frapper le lecteur, avec des traits déformés, aux accents de récit d’horreur.

Plus accessible que son dernier opus Palepoli, ce manga est une bonne occasion de découvrir le travail d’Usamaru Furuya, si ce n’était pas déjà fait !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants