icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Igai - T4

couverture de l'album

Série : IgaiTome : 4/6Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Tsukasa SaimuraDessin : Tsukasa Saimura

Collection : Shônen

Genres : Aventure, Manga, Shonen

Public : À partir de 9 ans

Prix : 7.60€

La critique culturebd

Note culturebd2.5

Scénario

3.0

Dessin

2.0

L’épidémie zombie s’étend partout tandis que la situation dans le lycée n’évolue que très peu. Les combats s’enchaînent alors que les désirs de vengeance soufflent de partout... Le camp des personnes pouvant se transformer en zombies à tout moment et celui des humains non contaminés semblent irréconciliables. Pourtant Hojo, nouvellement infecté, et le duo Akira-Furuchi vont essayer d’imposer une trêve dans ce quatrième opus qui fait doucement évoluer l’intrigue.

Refugiés dans la salle de technologie, les élèves consolident leurs défenses contre les attaques des zombies. Akira et Furuchi, qui les ont rejoints, essaient de convaincre Makimura, le chef, de tenter de mettre fin à ce cycle infernal de combats. Mais la conversation tourne court avec l’appel à l’aide des réfugiés de la salle des travaux manuels.

Dans ce volume, les batailles générales semblent enfin s’effacer au profit de quelques escarmouches et surtout de la réflexion. Les survivants de chaque côté vont comprendre peu à peu que la baston ne les mène à rien. Le scénario met en avant les résistances différentes à la trêve dans chaque camp et la manière dont elles tombent doucement... Ce mécanisme intéressant épaissit bien les personnages notamment Akira, Furuchi et Hojo. L’ouverture de la fin du tome certes classique mais toutefois intéressante.

Le dessin suit l’évolution du récit en se concentrant davantage sur les personnages clés. Les expressions et les postures sont affinées, ce qui permet de s’attacher aux différents personnages. Plus individualisées, les scènes de combat gagnent en clarté et en dynamisme.

Igai semble quitter les combats à répétition pour faire évoluer l’intrigue : un choix qui donne envie de découvrir la suite : il n’y a plus qu’à transformer l’essai.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants