icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

We stand on guard

couverture de l'album We stand on guard

Éditeur : Urban Comics

Scénario : Brian K. VaughanDessin : Steve SkroceColoriste : Matt Hollingsworth

Collection : Indies

Genres : Comics, Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 17.50€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.5

Scénario

4.5

Dessin

5.0

Les Etats-Unis occupent le Canada pour y étouffer la menace terroriste, voire aussi puiser dans les réserves d’eau potable... Accrocheur comics d’anticipation, We Stand on Guard met brillamment en scène la nouvelle idée de Brian K. Vaughan : et si les Etats-Unis ne voyaient plus leur voisin comme un allié mais comme un nouvel Irak ?

L’enfance d’Ambre et Tommy s’est arrêtée lorsque l’appartement familial a été ravagé par les bombes. Depuis que leurs parents et leur vie paisible sont morts, ils fuient vers le Grand Nord, à la recherche d’un territoire canadien où l’armée américaine n’a pas encore posé ses bottes ni ses bombes et ses robots de combat géants...

Après une ouverture infernale, Brian K. Vaughan ne laisse pas son lecteur reprendre ses esprits : scènes d’action où la résistance canadienne fait face à l’arsenal yankee surdéveloppé, face-à-face virtuels et désespérante fuite dans les tempêtes du Nord s’enchaînent habilement. De flash-back en batailles épiques, il met en scène un bataillon de personnages attachants. Déposant la guerre en pleine Amérique du Nord, le scénario questionne le bien-fondé des réponses militaires avec une acuité frappante.

Pour un sujet qui semble à première vue très manichéen, le récit arrive à incarner les deux camps, notamment la diversité canadienne, distillant les clins d’œil à son Histoire. Tous les acteurs de ce récit d’anticipation ont une personnalité forte, qui transparaît jusque dans leurs traits. Terrifiant de netteté, le dessin de Steve Skroce excelle dans la représentation de la violence, qu’elle soit de l’ordre de la torture en réalité virtuelle ou des combats gigantesques, mais aussi dans les détails qui rendent profondément humains ses personnages.

Entre action badass et anticipation qui tient bien la route, We Stand on Guard importe la guerre de ressources en plein Occident pour un récit réussi.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants