culturebd - La culture a son image

Walhalla - T3 : Un appel d'Eire

couverture de l'album Un appel d'Eire

Série : WalhallaTome : 3/3Éditeur : Glénat BD

Scénario : Nicolas PothierDessin : Marc Lechuga

Collection : Treize étrange

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 11.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique culturebd

Note culturebd 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Toujours à la recherche d’une terre d’accueil pour leur village, nos héros vikings accostent en Irlande, accompagnés d’un prêtre du nom de Patrick. Il n’est de bonne formule qui ne saurait s’arrêter : Nicolas Pothier continue sur sa lancée d’humour et de calembours à la sauce viking, toujours accompagné du trait uderzien de Marc Lechuga.

Envoyé par le pape pour christianiser les druidiques irlandais, le prêtre Patrick a la chance de tomber sur les vikings Rüdolf, Brömur et Dahmar. Ralliant ces réfugiés climatiques à sa cause catholique, ils vivront des aventures comiques suivies avec attention par leurs Tüb-spectateurs depuis leur île volcanique.

Concluant le premier cycle de ses aventures vikings, Nicolas Pothier continue d’attaquer à l’humour parodique les sujets de société tels que la religion, la politique ou la télévision. Répétant quelque peu la même formule que les deux premiers tomes, ce troisième et dernier chapitre du cycle finit en apothéose cathodique et prépare déjà la suite des aventures de nos héros.

Il est difficile de ne pas associer le style graphique de Marc Lechuga aux classiques d’Uderzo. Membres de village foufous aux noms humoristiques, visites de pays dont les traits caractéristiques servent de rebondissements à l’histoire, tout rappelle les aventures d’Astérix. C’est bien le plus grand compliment faisable à ce Walhalla, qui prend sa place dans les héritiers des bandes dessinées franco-belges les plus emblématiques.

Continuant sur la même lancée que les deux premiers tomes, les Vikings s’approchent un peu plus du Walhalla, mais le paradis n’est jamais celui auquel on s’attend. Pothier et Lechuga méritent leur place dans les meilleures bibliothèques de bandes dessinées, et souhaitons une longue vie pleine d’embuches à leurs Vikings.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants