culturebd - La culture a son image

Thorgal - T36 : Aniel

couverture de l'album Aniel

Série : ThorgalTome : 36/68Éditeur : Le Lombard

Scénario : YannDessin : Grzegorz Rosinski

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 12.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique culturebd

Note culturebd 2.0

Scénario

2.0

Dessin

2.5

De retour vers les terres du Nord, Thorgal, entouré de Petrov, Lehla et Salouna, est parvenu à arracher son fils Aniel de la cité de Bag Dadh. Sous l’emprise des magiciens rouges, Aniel est dans un état semi-comateux. Sur son chemin, Thorgal, va retrouver des vieilles connaissances dont Armenos, qui saura extraire l’une des deux entités maléfiques qui rongent son fils. Ce 36e tome clôt le cycle initié par Yves Sente et sera aussi l’ultime album de la série dessiné par Rosinski.

Cet album constitue aussi le point de jonction des deux séries spin-off (Kriss de Valnor et Louve) où les trois histoires finissent par se rejoindre avec la reconstitution de la cellule familiale disloquée. Thorgal y retrouve sa bien-aimée Aaricia, leur fils Jolan et leur fille Louve. Et même la maléfique Kriss qui récupère ainsi son rejeton, lequel voue une véritable haine à son père.

En fait, la série Thorgal a perdu tout son intérêt avec le tome 29, lorsque Jean Van Hamme, son initiateur, a rendu son tablier, persuadé de n’avoir plus rien à raconter sur ses personnages. Si, en reprenant la série à son compte, Yves Sente a entretenu quelques illusions sur les deux premiers tomes, il a vite fallu déchanter, tant son histoire s’égarait dans des orientations très lointaines de l’esprit de la série. Remplacé par Xavier Dorison au 35e tome, il était déjà trop tard pour rectifier le tir et bouleverser l’architecture du récit, et Yann, qui s’en est mieux sorti dans les cycles Louve et La jeunesse de Thorgal, se retrouve tout aussi coincé pour ce final.

Rosinski est resté sur le navire jusqu’au bout mais son dessin a perdu depuis longtemps déjà la lisibilité des quelques vingt-huit premiers tomes avant de passer à la couleur directe. Mais avec Fred Vignaux adoubé par le maître himself pour illustrer d’éventuelles nouvelles aventures du Viking, tous les espoirs sont permis.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

UNE CRITIQUE FORTE !!

Posté le 04/12/2018 à 13h05