icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Sixtine - T1 : L’Or des Aztèques

couverture de l'album L’Or des Aztèques

Série : SixtineTome : 1/1Éditeur : Editions de la Gouttière

Scénario : Frédéric MaupoméDessin : Aude Soleilhac

Genres : Aventure

Public : De 9 à 15 ans

Prix : 13.70€

Voir la bande-annonce

La critique culturebd

Note culturebd5.0

Scénario

4.5

Dessin

5.0

Sixtine est une collégienne casse-cou comme les autres... à part les trois pirates fantomatiques qui l’accompagnent ! Tranche-Trogne, Igor et Captain Archembeau ont décidé de faire d’elle un vrai flibustier en quête d'un trésor. L’Or des Aztèques ouvre la nouvelle série jeunesse passionnante du scénariste des Supers, emportée par le dessin pétillant d’Aude Soleilhac.

Si Sixtine a perdu son père quand elle était petite, elle ne se laisse pas abattre pour autant. Quand elle ne récolte pas des mauvaises notes en maths, elle passe pas mal de temps avec ses amis Sophie et Martin. Mais ceux qu’elle voit le plus, ce sont Tranche-Trogne, Igor et Captain Archembeau, des fantômes pirates qu’elle est la seule à voir et à entendre, ce qui est source de nombreux quiproquos... Mais ce sera vite le cadet de ses soucis !

La nouvelle série de Frédéric Maupomé tonne comme un boulet de canon. Les aventures de Sixtine sont diablement bien fichues, emportées par des vagues de rebondissements et des houles de moments touchants. Les voyageurs qui embarquent avec ces pirates s’attacheront immédiatement à Sixtine, héroïne fonceuse au langage fleuri façon flibuste du XIXe siècle. Quant aux trois fantômes excentriques, leurs manières épiques sont délicieusement proportionnelles à leur potentiel comique.

L’aventure qui mêle habilement le classique des récits pirates au quotidien pas simple d’une collégienne enchante immédiatement grâce au trait d’Aude Soleilhac. La rondeur de ses bouilles et le dynamisme de ses planches rendent crédibles les passages les plus fous : du pirate dans une salle de classe à l’entraînement de Sixtine sur les toits. Ses couleurs offrent ce qu’il faut d’excentricité à l’ensemble sans jamais en faire trop.

Dès 8 ans, on empoigne un sabre et un bicorne pour rejoindre l’équipage de Sixtine. Aucun matelot ne sera déçu, qu’il aime l’aventure, les histoires de famille ou les trésors...

Pour aller plus loin

Jeu-concours Sixtine
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Je participe avec plaisir. Je suis certaine que mon petit fils adorera ces histoires de pirates.

Posté le 10/09/2017 à 20h38