icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Mattéo - T4 : Quatrième Epoque (Août-Septembre 1936)

couverture de l'album Quatrième Epoque (Août-Septembre 1936)

Série : MattéoTome : 4/4Éditeur : Futuropolis

Scénario : Jean-Pierre GibratDessin : Jean-Pierre Gibrat

Genres : Documentaire BD, Historique, Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 17.00€

La critique culturebd

Note culturebd5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

À l’issue du tome précédent, Mattéo, son ami Robert et Amélie embarquaient sur une barque chargée d’armes et de munitions destinées aux troupes républicaines alors que la guerre civile espagnole bat son plein. S’il aura fallu patienter quatre années pour lire ce nouvel épisode, le constat est sans appel : Jean-Pierre Gibrat n’a pas fini de nous subjuguer avec cette série. Et, n’ayons pas peur des mots : Mattéo participe du chef-d’œuvre absolu !

À peine parvenus en Catalogne, Mattéo, Robert et Amélie se retrouvent très vite embrigadés, les armes à la main pour lutter contre les forces franquistes. Dès les premières pages Gibrat met son lecteur dans l’ambiance et le contexte de l’époque en nous plongeant dans les rues de Barcelone, loin de tous les clichés touristiques qu’offre la ville.

Il a de l’espoir, de l’effervescence mais aussi un manque total de coordination, de stratégie, pour s’opposer efficacement aux troupes franquistes. Matteo, par son expérience de la guerre des tranchées, est conduit à prendre le commandement d’un petit groupe chargé de prendre le village tenu, du haut de son clocher, par un curé sniper.

Tout, absolument tout, participe à la réussite de ce nouvel épisode. Un scénario fortement assis sur les réalités du terrain, des dialogues percutants, les rapports humains finement observés. On s’attache aux personnages, Gibrat réussit à nous les rendre proches. Quant à son dessin, il explose littéralement avec un découpage qui privilégie les larges vignettes, parfois pleine page, où décors et paysages sont rendus avec une rare précision. La sensualité de son trait fait encore merveille avec ses personnages féminins, Amélie l’amie de toujours, mais aussi la fougueuse Anechka venue de Pologne.

Contrairement aux volets précédents, cet épisode ne clôt pas ce chapitre de la guerre civile. Espérons donc que la suite ne mettra pas aussi longtemps à voir le jour !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Enfin le 4ème tome de la série ! Gros succès des premiers tomes, avec plus de 270 000 exemplaires vendus !!

Posté le 12/10/2017 à 14h51