culturebd - La culture a son image

Morgane

couverture de l'album Morgane

Éditeur : Delcourt

Scénario : Stéphane Fert, Simon KansaraDessin : Stéphane Fert

Collection : Mirages

Genres : Fantastique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 17.95€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Et si tout ce que vous pensiez savoir sur le mythe arthurien était totalement faux, fruit du désir perverti d’un magicien fou, tyrannique et inquisiteur ? Les brillants Simon Kansara et Stéphane Fert opposent, avec talent, la magie de la nature à la folie des hommes dans cette réappropriation d’un des plus grands mythes de l’humanité.

Morgane est une jeune fille intelligente et prédestinée à guider les autres par sa sagesse mystique. Elle voit pourtant sa vie dépecée par la cruauté d’hommes désireux de la mater au nom de leur Dieu injuste, aux dépends de la Mère nature dont elle se fait la messagère.

Morgane

En singeant Arthur en imbécile, les chevaliers de la table ronde en barbares destructeurs et Merlin en l’ultime phallocrate manipulateur, Kansara et Fert retournent les codes de la Table ronde pour faire réfléchir le lecteur sur des problématiques bien modernes : intolérance religieuse, misogynie, peur de l’inconnu, soif de pouvoir. Fille de la nature, voyant au-delà des postulats dangereux d’une religion machiste, Morgane subit les chapitres du mythe arthurien comme autant d’offenses faites à l’intelligence et au bon sens.

Outre la fraîcheur de ce prisme nouveau apporté à la légende d’Excalibur, ce nouveau récit autour de Morgane révèle le style graphique extraordinaire de Stéphane Fert, dont c’est ici le premier album. À des traits épurés et pourtant très maîtrisés, il associe une palette de couleurs incroyables qui immerge le lecteur dans la violence, la sensualité et le mysticisme de ce récit.

Parodier un mythe aussi connu que la légende d’Arthur est un écueil périlleux où il est facile d’échouer. Kansara et Fert, au contraire, subliment l’histoire de Morgane, nouvelle Jeanne d’Arc des valeurs nobles, au point de secouer le lecteur dans ses croyances acquises sur cette histoire. Un magnifique tour de force, et une révélation graphique pour Stéphane Fert, dont les prochains albums se font déjà attendre.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants