culturebd - La culture a son image

Midi-Minuit

couverture de l'album Midi-Minuit

Éditeur : Dupuis

Scénario : Doug HeadlineDessin : Massimo Semerano

Collection : Aire Libre

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 22.00€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Hiver 1998, deux passionnés de cinéma de genre se rendent en Italie pour interviewer le célèbre réalisateur Marco Corvo, disparu depuis 25 ans, en plein tournage de son film La Lumière noire, inachevé et mythique. Durant leur séjour, débute une série de meurtres de critiques de cinéma, qui ont tous ont été peu tendres avec Corvo dans les années 60 et 70. Un polar hommage au cinéma qui donne envie de retrouver les séances de minuit...

Deux amoureux du cinéma des 60-70, où les séances de quartier se succédaient de 10 h à minuit, sortent de la séance du vendredi soir de la cinémathèque, dédiée aux films bis. Autour d’un repas, ils annoncent à leurs amis qu’ils vont interviewer Marco Corto, qui est selon eux, un des meilleurs réalisateurs de films de genre.

Le récit se découvre comme un film de genre italien. Le giallo est à l’honneur, mêlant récit policier un brin érotique et scénario horrifique. Malgré une intrigue assez linéaire, Doug Headline capte l’attention grâce un retournement de situation en fin de tome. Au-delà de l’enquête, Midi-Minuit vaut pour sa mise en avant du cinéma de genre et de l’atmosphère qui entourait ses années florissantes. Teintées de nostalgie, ces 172 pages donnent envie de (re)plonger dans toute cette vague cinématographique.

Jouant avec le suranné, la ligne de Massimo Semerano se marie très bien avec le propos. L’inclusion d’images tirées des films ou encore de leurs affiches au cœur de la BD lui offre un charme supplémentaire envoûtant. Cinéphiles ou amoureux de thriller se laisseront aisément happer par cet hommage au dessin efficace.

Midi-Minuit, nom d’une ancienne salle de cinéma, est belle lecture qui donne envie de se fondre dans les salles obscures pour retrouver un cinéma bis disparu...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants