icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Florida

couverture de l'album Florida

Éditeur : Delcourt

Scénario : Jean Dytar

Collection : Mirages

Public : Tout public

Prix : 27.95€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.5

Jacques Le Moyne, cartographe, fit partie d’une expédition française visant à implanter une colonie huguenote sur le littoral de la Floride sous le règne de Charles IX. Guerre de religion, luttes d’influence sur le continent américain face à la suprématie espagnole, premiers rapports avec les tribus indiennes, ce roman graphique de Jean Dytar se révèle captivant de bout en bout.

Réfugié à Londres avec son épouse et leurs filles, Le Moyne apprend par sir Walter Raleigh le massacre de la Saint-Barthélemy. Ce dernier vient le solliciter pour obtenir des dessins et des cartes qu’il avait réalisés lors de son séjour sur la terre américaine mais Le Moyne ne veut plus entendre parler de cette expédition. Ses talents graphiques sont désormais orientés exclusivement vers l’art décoratif. Dans l’impossibilité de relater son expérience, tant elle l’a traumatisé, il finira par avouer à sa femme les horreurs qu’il a vécu là-bas, après de nombreuses années de silence.

Commence alors un récit hallucinant de ce voyage « au cœur des ténèbres » qui n’a rien de fictif dans son déroulement comme en atteste la postface de Frank Lestringant, dont les ouvrages ont été largement consultés par Jean Dytar. Le récit qui se déroule sur près d’une trentaine d’années embrasse tous les aspects de cette époque, de l’aspect humain à celui de l’économie des grandes puissances maritimes parties à la conquête de nouveaux horizons.

Le trait simple mais précis avec ses décors souvent à peine suggérés à l’aquarelle sied bien à l’ambiance du récit. Les gros plans des visages reflètent avec beaucoup d’émotion les états d’âmes des différents personnages broyés par les événements de la grande Histoire dans ce drame intime. Florida incitera sans doute le lecteur de partir à la découverte des deux albums antérieurs de Jean Dytar dont thèmes et facture s’avèrent tout aussi exigeants.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants