icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Le Petit Nicolas. La bande dessinée originale

couverture de l'album Le Petit Nicolas. La bande dessinée originale

Éditeur : IMAV Editions

Scénario : René GoscinnyDessin : Sempé

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 12.90€

La critique culturebd

Note culturebd5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Avant d'être un livre illustré avec le succès qu'on lui connaît, le Petit Nicolas est d'abord né sous forme d'une bande dessinée dans l'esprit de René Goscinny, sous l'un de ses pseudos : Agostini. C'était déjà Sempé derrière les crayons, et redécouvrir ce classique de notre enfance en cases a une saveur particulière à l'approche de Noël.

25 septembre 1955. La première planche des aventures du Petit Nicolas est publiée dans le magazine belge Le Moustique, auquel collaborent Agostini, plus connu sous le nom de Goscinny, et Sempé. La vingt-huitième et dernière sort le 20 mai 1956. Une planche, oui. Car vous ne le saviez peut-être pas mais avant d'avoir connu un succès foudroyant sous la forme d'un livre illustré des mêmes compères, le Petit Nicolas est d'abord né sous forme d'une BD !

C'est ce trésor retrouvé qui vient d'être réédité. Pour que le grand public connaisse, enfin, la genèse de ce petit bonhomme qui multiplie les conneries sous les yeux de ses parents très classiques et du voisin bien sûr ! Le style est le même que celui dévoilé dans le livre illustré qui sort pour la première fois dans Sud-Ouest Dimanche le 29 mars 1959 : drôle, fluide, faussement naïf.

On retrouve tout ce qui fait le sel du dessin de Jean-Jacques Sempé : la malice du héros, le contexte social et familial des années d'après-guerre, Papa au boulot, Maman au fourneau... Et au milieu coulent les bêtises d'un petit garçon en tous points comme les autres. Un bambin qui grandit et fait l'expérience de la vie à travers ses bêtises d'enfants... et celle d'un paternel parfois fantasque.

Ne boudons pas notre plaisir : les Aventures du Petit Nicolas en BD, c'est encore mieux qu'en livre illustré. Textes et dessins taillent le costard parfait à ce jeune homme plein d'idées. Toujours une bêtise d'avance derrière la tête.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants