icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

21st Century Tank Girl

couverture de l'album 21st Century Tank Girl

Éditeur : Ankama

Scénario : Alan MartinDessin : Philip Bond, Jonathan Edwards, Jamie Hewlett, Warwick Johnson-Cadwell, Craig Knowles, Jim Mahfood, Brett Parson

Collection : Label 619

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 16 ans

Prix : 13.90€

La critique culturebd

Note culturebd3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

20 ans après, Tank Girl revient, cette fois dans un vaisseau spatial en forme de... pénis. Si Alan Martin, le scénariste d’origine est toujours là, le génial dessinateur Jamie Hewlett a entre-temps rejoint le groupe de musique Gorillaz, remplacé par six personnes. Cet album retrouve l’esprit déjanté et impertinent de la série d’origine même si les dessinateurs n’ont pas tous le talent de Hewlett.

Tank Girl ne s’est pas assagie, loin de là. Dans une première aventure, elle extermine une race extraterrestre avant de pulvériser un parrain de la mafia sous les réacteurs de son vaisseau. Elle enchaîne ensuite sur une livraison de voitures avec Booga et Jet Girl, qui se transforme en course-poursuite apocalyptique... Entre les histoires courtes, des jeux variés et autres chansons servent de prétexte à faire de mauvais calembours: une autre manière de s’imprégner de l’univers de Tank Girl.

Le scénario de cette nouvelle mouture de Tank Girl en respecte les codes et le rythme infernal. Alan Martin n’a pas perdu la main : les principales passions de notre punkette préférée et de ses amis sont toujours la drogue, la défonce, le sexe et la violence. Bien entendu, les histoires manquent complètement de vraisemblance mais l’essentiel n’est pas là, Tank Girl est avant tout une ode à la liberté.

Jamie Hewlett s’est contenté de faire la couverture, fort réussie. Il a délégué le reste du travail à six illustrateurs. Si certains ont un trait élégant et dynamique, comme Brett Parson, d’autres ont une ligne très relâchée, qui complique parfois la compréhension. Néanmoins, les couleurs, le découpage des cases, la maquette et le papier apportent une véritable unité à cet album.

Cet ouvrage réussit à conserver l’esprit fanzine et potache qui a fait le succès de la bande dessinée. Il prouve que Tank Girl peut avoir un avenir malgré le départ de Jamie Hewlett, son dessinateur vedette.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants