icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Banana Girl

couverture de l'album Banana Girl

Éditeur : Steinkis

Scénario : Kei LamDessin : Kei Lam

Genres : Documentaire BD, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 17.00€

Voir la bande-annonce

La critique culturebd

Note culturebd5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Une petite fille hongkongaise arrive en France à six ans. Entre les souvenirs de sa Hong Kong natale et son enfance à Paris, elle nous conte son métissage. Pour son premier roman graphique, Kei Lam offre un récit familial beau et poétique sur la double culture franco-chinoise.

Banana Girl, c'est le témoignage de l'auteure, petite fille hongkongaise qui émigre en France avec ses parents, sur un hasard. Venue rendre visite à son père, artiste à Paris, elle est inscrite par sa famille à l'école et finit par rester. Parce que « Youpi, c'est l'aventure ! » raconte-t-elle.

Le récit se découpe en chapitres chrono-thématiques qui se composent d'anecdotes et de souvenirs parfois difficiles, souvent drôles, sans se départir du regard que l'enfant porte sur son entourage et son pays d'adoption. L'école, les amis, le décalage des habitudes alimentaires, le bilinguisme et ses petites surprises, mais aussi le déracinement, les préjugés, le racisme et les déboires administratifs, tout cela est évoqué avec finesse, émotion, ainsi qu’avec beaucoup d’humour.

Le tout accompagné de passages explicatifs sur certains aspects de la culture chinoise : écriture, prénoms, médecine. Mais Banana Girl nous livre également la trajectoire d'une famille avec son histoire, ses non-dits, ses secrets.

Un trait léger accompagne le récit et fait souvent mouche. Des pleines pages sans texte superbes s’y mêlent, véritables tableaux d'impressions qui viennent conclure les différentes parties. L'objet-livre qui contient ce récit émouvant est aussi très beau, avec son joli travail de reliure.

Banana Girl est une belle histoire sur une immigration dont on parle peu. Un très beau témoignage à dévorer d'urgence.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants