icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Minusculette : Minusculette, la fée du jardin

couverture de l'album Minusculette, la fée du jardin

Série : MinusculetteÉditeur : L'école des loisirs

Scénario : KimikoDessin : Christine Davenier

Collection : Loulou & Cie

Genres : Aventure

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 10.70€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La nature est toujours une belle source d’histoires. La preuve avec Minusculette, la fée du jardin, joli conte écrit par Kimiko et illustré par Christine Davenier. Empreint de douceur et de magie, cet album est une belle lecture pour les jeunes épris de balades champêtres, surtout en cette période estivale !

Caressée par les premières lueurs matinales et le chant des rouges-gorges, Minusculette se réveille. Vite ! Il faut se dépêcher de passer le bonjour aux fleurs afin qu’elles ne restent entre les bras de Morphée, sinon les abeilles ne pourront pas les butiner ! Et prêter main forte aux créatures du jardin est un boulot à plein temps, pour lequel la petite fée arpenterait n’importe quel pétale ou rideau d’herbes...

Mais alors que sa patrouille se déroule sans embûche, quelle n’est pas sa surprise de rencontrer Oscar, une petite chenille prise de sanglots. D’autres êtres vivants auraient passé leur chemin devant un insecte pleurnichard. Seulement ignorer son prochain n’est pas du goût de Minusculette, véritable allégorie de l’altruisme tout droit sortie de l’imagination de Kimiko.

Après de nombreux albums jeunesse, dont les aventures de l’incorrigible Croque-Bisous, l’auteure nous surprend toujours par la poésie et la tendresse de sa plume. À travers les errances bucoliques de Minusculette, elle nous livre un message touchant sur l’entraide qui parlera aux lecteurs en herbe, appuyé par le doux trait de Christine Davenier.

Mêlant crayon et aquarelle, la dessinatrice fait ressortir la beauté de l’histoire tout en magnifiant le charme de la flore. Du rouge mordant des coquelicots au feuillage gorgé de soleil, chaque page l’album nous donne l’impression d’explorer un bel herbier.

Lorsque la grisaille disperse la gaieté estivale, il fait bon d’ouvrir Minusculette, afin de s’oublier dans la chaleur et la féerie que la nature a à nous offrir.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants