culturebd - La culture a son image

Millénaire - T2 : Le squelette des anges

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de culturebd de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

Raedwald le Saxon est mandaté par le pape pour retrouver des reliques d'origine angélique ! Un scénario et un graphisme vraiment professionnels, qui gagneraient à se rapprocher du genre « fantastique ».

note de la critique

La fin du monde est pour demain

998. L'approche de l'an mille échauffe les esprits. A Rome, une météorite a fait d'énormes dégats. Le nouveau Pape, un être malsain et maladif visiblement avide de pouvoir exploite le trouble ambiant pour faire régner la terreur. C'est dans cette ambiance d'apocalypse que Redwald le Saxon et son compagnon Arnulf entrent dans Rome. A peine arrivés, ils sont convoqués par le Pape Vladimir. Ce dernier a entendu parler des talents de Redwald. Malgré les pressions de Cluny qui souhaiterait voir le jeune homme disparaître, il sait qu'il est le seul capable de retrouver

note de la critique

Millénaire 2. Le squelette des anges

En ce temps là, les premiers miasmes de l'apocalypse s'exhalaient à l'approche de l'an mil. Les vaisseaux métalliques des sylphes hantaient les cieux et les goules de l’Islam, les forêts européennes. Alors que les fanatiques moines de Cluny, surnommés les Chiens de Dieu, cherchent à tout prix à augmenter leur influence à travers toute l’Europe, le contesté pape Vladimir le Dalmate envoie Raedwald en Angleterre afin de trouver deux précieuses reliques, deux crânes d’anges mis à l’abris par Saint Pierre lui-même. Menacé d’excommunication sur la demande de Cluny, Raedwald [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Histoire captivante, fantastique, dont le dessin de François Miville-Deschênes fait réellement des merveilles avec un style réaliste parfait. Son trait fin est parfaitement proportionné.

Posté le 20/07/2015 à 22h55