culturebd - La culture a son image

Les Aigles décapitées - T8 : La marque de Nolwenn

couverture de l'album La marque de Nolwenn

Série : Les Aigles décapitéesTome : 8/28Éditeur : Glénat BD

Scénario : Jean-Charles KraehnDessin : Michel Pierret

Collection : Vécu

Genres : Aventure, Historique

ma collection
ma wishlist

Synopsis de la BD – La marque de Nolwenn

Hugues de Crozenc, l'enfant sans passé, devenu seigneur de Crozenc, enterre son vieux compagnon d'aventure, Sigwald. Très vite les problèmes lui font oublier sa peine. Damoiselle Alix se donne à lui dans une étreinte brûlante alors que dans un cachot l'impudique Nolwenn attend le jugement d'Alphonse de Poitiers. Elle sait qu'elle risque la mort mais Alix qui la prend en pitié veut l'aider à fuir. Ce qu'elle ignore, c'est que celle qui a voulu se faire épouser par Hugues porte en elle un enfant conçu par le seigneur de Crozenc. Ainsi débute ce nouveau chapitre des Aigles décapitées. Aux combats sanglants succèdent les histoires d'alcôves mais que l'on se rassure, Jean- Charles Kraehn et Michel Pierret donnent une image à la fois sensible et authentique de la vie quotidienne en des temps où survivre était une gageure. Parfaitement rodé avec les albums précédents, Michel Pierret réussit le tour de force de retrouver le trait du créateur de la série. Un travail soigné et séduisant qui renouvelle les grands classiques de la bande dessinée historique.

Haut de page

Détails de la BD – La marque de Nolwenn

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Glénat BD

Collection :

Vécu

Série

Série :

Les Aigles décapitées

État de la série :

En cours

Album

Nom de l'album :

La marque de Nolwenn

Numéro de tome :

8

Genres :

Aventure, Historique

Thèmes :

Complot, Amour , Moyen âge, Action, Famille, France, Vengeance

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Michel Pierret

Couleurs :

Édition

Format :

Nombre de pages :

48

EAN :

9782723417266

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Août 1994

Prix public :

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants