culturebd - La culture a son image

Astérix - T22 : La grande traversée

couverture de l'album La grande traversée

Série : AstérixTome : 22/37Éditeur : Hachette

Scénario : René GoscinnyDessin : Albert Uderzo

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

ma collection
ma wishlist
série

Synopsis de la BD – La grande traversée

Dans le village, c’est l’effervescence. La préparation de la potion magique requiert une certaine quantité de poisson « raisonnablement » frais, et celui-ci vient à manquer. Plutôt que d’attendre un arrivage de Lutèce qui semble bien compromis, Astérix et Obélix s’embarquent sur un petit bateau de pêche et découvrent les difficultés de l’apprentissage d’un nouveau métier.

Pris dans une terrible tempête, ils accostent sur une terre lointaine peuplée d’étranges mercenaires romains à plumes. Dans quel pays ont-ils donc bien pu accoster ?

Haut de page

Détails de la BD – La grande traversée

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Hachette

Collection :

Série

Série :

Astérix

État de la série :

En cours

Album

Nom de l'album :

La grande traversée

Numéro de tome :

22

Genres :

Aventure, Humour

Thèmes :

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Albert Uderzo

Couleurs :

Édition

Format :

Nombre de pages :

44

EAN :

9782012100220

Informations sur l'édition :

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Novembre 1998

Prix public :

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Avec la sortie d'Astérix chez les pictes, je me suis engagé dans la relecture de l'ensemble des Astérix. Verdict pour La grande traversée. Alors que cet album ne me laissait pas spécialement de souvenirs précis, je me suis laissé surprendre par le rythme de cet album et le nombre de nouveautés.

En effet, que d’inventions dans cet album ! On part de notre village Breton pour aller découvrir les Amériques, y recontrer Indiens, totems, glou-glous du Nouveau Monde… tout en revenant par le Nord avec les vikings, qui sont de retour. Pein de quiproquo, d'incompréhension dues aux barrières de la langue. De grands moments d'humour...Et puis, n'oublions pas LE MOMENT où la fille du chef indien tombe amoureux de notre cher Obélix. Jouissif... :-)

Posté le 30/03/2014 à 15h01