culturebd - La culture a son image

Astérix - T7 : Le Combat des Chefs

couverture de l'album Le Combat des Chefs

Série : AstérixTome : 7/37Éditeur : Hachette

Scénario : René GoscinnyDessin : Albert Uderzo

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 9.90€

ma collection
ma wishlist
série

Le résumé de l'album

Un gaulois courageux ne craint qu’une chose : que le ciel lui tombe sur la tête, ce qui est assez rare. Mais, avec Obélix dans les parages, la chute inopinée d’un menhir est toujours possible !

C’est ainsi que le malheureux Panoramix en reçoit un en pleine tête… Sous l’effet du choc, il perd la raison. Tant qu’il n’aura pas retrouvé la mémoire, le Village, privé de potion magique, restera à la merci d’une attaque.

C’est le moment que choisit Aplusbégalix, chef gallo-romain, pour défier Abraracourcix lors d’un combat des chefs. En cas de défaite, le Village passera sous la coupe d’Aplusbégalix, et donc des Romains. Pas le moment pour notre chef préféré de tomber de son bouclier !

Quiz facile Astérix
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

Pour Albert Uderzo « Le Combat des chefs relatait surtout la collaboration avec les allemands en 1939/45. Là, on avait affaire à des Gaulois qui collaboraient avec l’envahisseur, donc c’était plutôt une transposition historique. Certains commentateurs ont vu une intention politique mais, en réalité, nous voulions surtout nous marrer ! »

Posté le 13/06/2015 à 23h12

note de la critique de nicholas

Avec la sortie d'Astérix chez les pictes, je me suis engagé dans la relecture de l'ensemble des Astérix. Verdict pour Le combat des chefs.

Le combat des chefs est l'un des quelques albums qui représentent ma Madeleine de Proust. Et quand on se retrouve confronter à sa relecture, c'est l'explosion d'émotions. Le Combat des chefs, c'est vraiement le « village des fous » ! Tout va dans tous les sens, tout le monde se tape dessus, se poursuit, et notre Panoramix national qui tient en général la route, devient quelque peu dérangé, suite à un léger coup de menhir sur la tête.Bref, un album nietzschéen laissant place à toute la folie créatrice des auteurs et des personnages. Redoutable pour les zygomatiques !

Posté le 30/03/2014 à 15h16