culturebd - La culture a son image

A la vie à la mort ! - T3 : Morts ou vifs !

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 5 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de culturebd de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

À la vie à la mort T3, cavale sans retour

Jusqu’à sa mort y compris, Pierrot le fou aura défrayé la chronique. On a suivi depuis deux tomes son parcours, celui d’un ennemi public sans le moindre scrupule. Il flirtera avec la Milice et la Gestapo, se refera une brève vertu à la Libération et dès l’après guerre reprend du service à bord des mythiques Traction Avant dont son gang portera le nom. Avec lui une belle brochettes de malfaisants sans vergogne, des tueurs dont certains passeront du côté du pouvoir plus tard. Dans ce tome 3, Morts ou vifs, c’est la fin de la route et de la cavale. Pierrot le Fou, on [...]

note de la critique

Pierrot le fou et les autres marioles du gang des Tractions font régner le crime juste après la Seconde Guerre mondiale. Ce troisième et dernier tome achève une série diablement réussie. Le scénario de Rodolphe, spécialiste du sujet et le dessin de Gaël Séjourné remportent la mise haut la main.

note de la critique

Dernier baroud pour Pierre Loutrel et ses complices. La paix et une certaine normalité revenue dans la République, ces voyous retournent aux « affaires » en ciblant particulièrement les convoyeurs de fonds et les bijouteries. La fête ne durera pas longtemps, car la police a décidé d’utiliser les gros moyens pour mettre un terme aux agissements criminels de l’ennemi numéro un. Rodolphe et Gaël Séjourné clôturent avec élégance À la vie et à la mort !, triptyque retraçant la vie tumultueuse de Pierrot le fou. Comme dans les autres [...]

note de la critique

Cette BD raconte la vie tumultueuse de la bande de Pierrot le Fou, dont la plupart des membres, comme lui-même, furent tout à tour soldats, policiers collabo, puis résistants, toujours à la limite de la légalité, pour finir braqueurs. La violence ne leur fait pas peur et tuer n’est qu’une formalité parfois nécessaire. Un retour aux années d’après-guerre où la frontière entre pouvoir et pègre n’est pas claire. On retrouve d’ailleurs certains membres du gang dans les services d’espionnage français. Un récit sans temps mort, sur un dessin classique [...]

note de la critique

Pierrot le fou et ses hommes sont de plus en plus recherchés, l'étau se ressert. Un final rapide et spectaculaire qui retrace les derniers moments de Pierrot le Fou et de sa bande.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants