culturebd - La culture a son image

Le Chantier, Le Méga livre animé

couverture de l'album Le Chantier, Le Méga livre animé

Éditeur : Casterman

Scénario : Peter BentlyDessin : Joe Bucco

Collection : Album Jeunesse

Genres : Documentaire BD

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 1.90€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.0

Le chantier. Un sujet qui passionne de nombreux jeunes garçons. Pourtant, hypnotisés par les machines, certains entretiennent leur ignorance de la réalité des techniques employées. Plus qu’un documentaire pour apprendre et comprendre l’utilité des gros engins aux enfants, Le chantier est une vraie partie de jeu !

Un chantier est en cours. C’est le moment de découvrir et de comprendre l’utilité des engins de chantier... Quelle est la machine qui sert à démolir ? À quoi sert une tractopelle ? Et un bulldozer ? Pourquoi creuser ? Pour met-on du ciment ? Tant de questions en suspens dans les petites têtes auxquelles répond l’ouvrage, et en mouvement !

Sur le modèle de l’opus sur le thème des pompiers, Le chantier est agrémenté de nombreuses animations articulées qui permettent aux enfants de participer au chantier. Ces zones à décoller, à pousser ou à rabattre impressionnent par leur audace. Mais force est de constater que la fragilité des animations rend l’ouvrage peu adapté à des petits, surtout de trois ans comme le préconise l’éditeur. Cette vulnérabilité n’encourage pas à manipuler les tractopelles et autres boules de démolition devant les enfants... Dommage !

Les doubles-pages très graphiques, contiennent des scènes parfaitement illustrées. Il ne manque rien, des casques de chantier aux nuances de remblais, en passant par la poussière sur les véhicules. Les personnages sont amusants de réalisme : certains, harassés par la tâche, essuient la sueur qui perle sur leur front... Les images panoramiques sont captivantes, avoisinant parfois l’album d’observation par le foisonnement ludique de détails.

Le chantier est un album animé dynamique mais ambitieux : mieux vaut le confier à des enfants, garçons ou filles, de quatre ou cinq ans. Toutefois, cela ne ternit pas la qualité du récit qui rend compte, avec sérieux agrémenté d’un soupçon de fantaisie, d’un monde professionnel captivant. À partager en famille ou entre copains !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants