culturebd - La culture a son image

Gangsta Cursed - T3

couverture de l'album

Série : Gangsta CursedTome : 3/5Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Syuhei Kamo, KohskeDessin : Syuhei Kamo

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.60€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 2.0

Scénario

2.0

Dessin

2.0

Pendant que le massacre des éradicateurs se poursuit, Spas cherche à sauver les derniers crépusculaires des griffes de ses anciens camarades. Un passé trouble se dévoile et les cadavres s’amoncellent dans ce volume en-dessous de la saga.

Toujours déboussolé par la cruauté de sa troupe face à des innocents, Spas s’interroge sur l’origine de cette guerre. Il tente alors de stopper ses anciens camarades et se heurte à la colère et l’incompréhension. Le reste de la Brigade Esminets dirigée par Maverick continue de semer la mort et la terreur. La jeune femme psychologiquement instable se met en tête de récupérer Spas et de lui faire payer ses écarts...

Dans la continuité du deuxième tome, les scènes de combat et les dialogues musclés constituent la majeure partie du scénario. Le récit parfois un peu confus n’apporte que peu de choses nouvelles et ralentit la progression initiale. L’alternance souvent peu cohérente entre les clans rivaux, les réflexions de Spas et les cadavres qui s’entassent fait stagner l’histoire. Les personnages secondaires sont difficilement identifiables et les flash-back rapides manquent de clarté pour comprendre les fondements de cette guerre de clans.

Privilégiant un découpage saccadé des vignettes et de vifs mouvements perpétuels, l’image manque de finesse et d’exactitude dans le détail. Grise et neutre, la pauvreté des nuances de noir donnent à voir des scènes aux traits parfois grossiers et peu agréables. Malgré une bonne tonicité générale, l’ensemble visuel peu rigoureux ne convainc pas et s'essouffle dans cet étalage répétitif de combats et de sang...

Ainsi, l’histoire n’évolue que peu dans ce tome décevant... En espérant que le prochain remonte la pente et nous surprenne !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants