icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Frau Faust - T2

couverture de l'album

Série : Frau FaustTome : 2/3Éditeur : Pika

Dessin : Kore Yamazaki

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.50€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

L'Inquisition momentanément éloignée, Johanna, blessée, se replonge dans ses souvenirs. L'occasion pour le lecteur d'en apprendre davantage sur sa rencontre avec Méphistophélès et la conclusion de leur pacte. Comme dans le premier volume, Kore Yamazaki adapte le mythe de Faust à son gré, nous offrant des choix narratifs pertinents et intrigants.

Ce deuxième volume de Frau Faust fait la part belle au passé de son personnage principal. On y découvre une Faust adolescente, fantasque, curieuse, déterminée. Et aussi opportuniste, prête à tout pour découvrir le monde, loin du personnage désespéré de la légende originelle, se liant au diable par dépit et colère. La réécriture s’avère même très intéressante, car parsemée de bonnes idées, notamment en ce qui concerne l'éternelle jeunesse de Faust, un aspect primordial du personnage.

La suite qui se dessine demeure encore floue : les nouveaux chapitres laissent entrevoir un nouvel antagoniste, des alliances inattendues... On regrette simplement que le personnage de Marion reste encore trop fade, en retrait et cantonné à son rôle d'observateur, bien qu'il nous permette de nous glisser dans l'histoire à travers ses yeux.

Heureusement le trait, davantage servi par le scénario, devient plus immersif tout comme les environnements. Les scènes d'actions s'enchaînent aussi beaucoup plus rapidement, ce qui gomme l'effet de vide que pouvaient procurer certaines planches du premier volume. Kore Yamazaki excelle à traduire les mouvements de ses personnages ainsi que la fluidité des échanges, d'une fuite ou d'un combat.

Ce deuxième tome approfondit l'intrigue et en accroît l'intérêt, tandis que le dessin gagne en profondeur. Que demander de plus ?

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants