icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Ex-Arm - T2

couverture de l'album

Série : Ex-ArmTome : 2/5Éditeur : Delcourt

Scénario : HirockDessin : Shin-ya Komi

Collection : Delcourt/Tonkam Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 9.35€

La critique culturebd

Note culturebd3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Le deuxième volume vivant d’Ex-Arm offre des personnages qui s'approfondissent et une attaque terroriste à déjouer. HiRock et Shin-Ya Komi parviennent de nouveau à convaincre dans cette suite où de nouvelles menaces pèsent sur la ville et ses habitants.

Akira Natsume sait désormais que depuis son accident, il est devenu l’ « Ex-Arm n°00 », un cerveau brillant et rapide qui peut hacker et analyser toutes sortes de données en un temps record. Il apprend que la technologie dont il est composé a détruit une grande partie de Tokyo et de ses habitants... Des attentats suicides de plus en plus nombreux, organisés par une autre « Ex-Arm » ont lieu partout. Il va devoir user de ses talents et aider ses amis pour éviter la catastrophe...

Plus cadré que dans le précédent tome, le scénario bien exposé permet une compréhension claire des événements. Sans perdre en rythme, ce manga présente de nouveaux personnages et resserre les liens entre les autres. Au centre de l’histoire, l’enquête policière bien menée ménage le suspense et offre une dimension humaine et sociale. Toujours aussi présente, l’atmosphère tendue et sombre ne cesse d’envelopper efficacement la narration et les protagonistes.

L’expressivité des personnages appuie l’action et renforce la vivacité du récit. Les plans et les points de vue alternés transportent et harmonisent l’ensemble visuel. La mise en valeur des regards supplée l’intensité des mots et la force des dialogues. Plus subtils que dans le premier tome, les images sexys et les plans rapprochés de l’anatomie féminine sont plus étalés et ne perturbent pas le rythme général.

Ex-Arm a de l’action et de la réflexion à revendre. On attend donc la suite !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants