culturebd - La culture a son image

Mon premier concert

couverture de l'album Mon premier concert

Éditeur : Nobi Nobi !

Scénario : Yutaka SadoDessin : Koshiro Hata

Genres : Aventure

Public : De 3 à 15 ans

Prix : 13.50€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Voici un bel album au sujet original : la musique classique mais surtout les émotions ressenties lors d’un concert symphonique. Partez à la découverte de la Neuvième Symphonie de Beethoven en compagnie de la jeune Mimi.

Aujourd’hui, Mimi assiste à son premier concert symphonique. C’est son papa qui dirigera l’orchestre de ce soir. Il lui avait promis de l’inviter quand elle entrerait en primaire et le grand jour est enfin arrivé. Mimi va vivre une soirée magique au son d’un chef d’œuvre.

© HAJIMETE NO ORCHESTRA © 2016 Yutaka SADO, Koshiro HATA / SHOGAKUKAN

Yutaka Sado est lui-même chef d’orchestre de renommée internationale, et s’inspire pour cet album du souvenir du premier concert de sa fille, au même âge que Mimi. Son texte décrit avec justesse et finesse chacune des émotions par lesquelles passe Mimi avant, pendant et après le concert : l’impatience, la joie et la peur, puis l’émerveillement, le trouble et le bonheur. Avec des mots simples et adaptés à un jeune public (dès 6 ans), l’auteur nous fait découvrir comment se déroule un concert, quels sont les instruments qui composent l’orchestre et bien sûr quels sont les sentiments que l’on peut ressentir à sa vue et à son écoute.

Les illustrations de Koshiro Hata sont pleines de vie, très lumineuses et presque féériques. Elles apportent une fraîcheur enfantine à cet album. Dès que le concert commence et que les mouvements se succèdent, l’orchestre s’efface et laisse place à des explosions graphiques multicolores symbolisant à merveille les émotions de la fillette. Des tourbillons lumineux, des explosions et des taches de couleurs chaudes, des plantes sur lesquelles danser puis une nuit étoilée, douce et caressante et pour finir un feu d’artifice au moment du chapitre final. On regrette néanmoins que le texte se perde par moment dans les illustrations, échappant parfois aux yeux des lecteurs.

Une très belle approche tout en douceur de la musique classique. On referme cet album avec une envie irrésistible d’aller écouter un orchestre symphonique.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants