icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Comment aborder les filles en soirées

couverture de l'album Comment aborder les filles en soirées

Éditeur : Urban Comics

Scénario : Neil GaimanDessin : Gabriel Ba, Fabio Moon

Genres : Comics, Fantastique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.00€

La critique culturebd

Note culturebd4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.5

Les frères Fabio Moon et Gabriel Ba, auteurs du remarqué Daytripper, s'associent à Neil Gaiman pour adapter une nouvelle de ce dernier. Une histoire d'adolescence et d'hormones, un peu, une histoire fantastique et onirique, beaucoup, qui se lie parfaitement au trait coloré et voluptueux des deux brésiliens.

Vic a un nouveau bon plan pour lui et son pote Enn : une soirée remplie de filles et d'alcool. Mais surtout de filles. Et tant pis s'ils ne sont pas vraiment invités, la tchatche de Vic suffira largement à les faire rentrer. C'est d'ailleurs son secret pour tomber toutes les belles filles : « il suffit de leur parler ». Mais Enn en est beaucoup moins convaincu. Il faut déjà avoir quelque chose d'intéressant à leur dire et parler leur langue, à ces êtres pas comme les autres venus d'une autre planète...

Spécialiste des récits fantaisistes, Neil Gaiman nous offre à nouveau une histoire qui surprend le lecteur au fil des pages. Alors que tout commence comme un samedi soir banal pour deux adolescents, l'étrangeté et le surnaturel s'infiltrent peu à peu dans leur réalité. Qui sont ces filles qui prononcent des mots inconnus, au comportement incohérent voire mystique ? Jusqu'où ont-elles transporté Enn et qu'est-ce qui a autant effrayé Vic chez cette jolie blonde ?

Profitez du voyage poétique dans lequel vous emmène la prose de Gaiman, porté par les couleurs flamboyantes et le trait quasi lyrique sur certaines planches de Moon et Ba. Partez à la découverte de ce peuple mystérieux que sont les femmes, vues d'un œil adolescent. Mais ne vous attendez pas à avoir toutes les réponses. Rêve ou réalité, peu importe. On en sort, comme nos deux héros, avec la sensation d'avoir vécu un instant hors du commun. Et c'est déjà beaucoup.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants