culturebd - La culture a son image

Viravolta - T1 : Viravolta - T.1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 2.9 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de culturebd de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Viravolta, avec un « V » comme vendetta, est un héros de roman devenu héros de BD. Espion vénitien, bretteur émérite, le voilà en France pour y commencer une nouvelle vie. Dans une période historique compliquée de la monarchie française, le Roi, représentant de Dieu sur terre, enfermé dans des manœuvres politiques et de cour, a mis en place l’ancêtre des services secrets. Viravolta semble une bonne recrue potentielle, d’autant plus qu’un complot pourrait s’ourdir dans l’ombre, dont la partie visible de cet iceberg séditieux est une tentative [...]

note de la critique

Viravolta, l’Orchidée noire pour sauver le roi

Un beau vénitien au passé tortueux arrive de la Sérénissime à Paris pour y apporter son talent de redoutable agent secret, ce qui à l’époque, est très compliqué et sous autorité royale. Le patron c’est Louis XV et c’est à sa vie qu’on en veut. Viravolta, surnommé l’Orchidée noire prend du service à la cour sur un scénario d’Arnaud Delalande et le dessin d’Eric Lambert. Du classique à tout niveau qui a un petit air de Nicolas Le Floch en plus mondain. Un premier épisode où Viravolta prend ses marques et joue très fin. Sans complications inutiles, ce [...]

note de la critique

XVIII siècle. L'ancien agent secret vénitien Pietro Viravolta de Lansalt arrive au château de Versailles. Sa discrétion et sa réputation d'être l'une des meilleures lames de son pays et d'ailleurs lui valent d'intégrer immédiatement le cabinet noir du roi Louis XV. Sitôt intronisé, il est sollicité pour une première mission toute trouvée : démasquer les commanditaires d'une tentative d'assassinat contre le monarque et, ainsi, mettre fin à l'éventuel complot qui s'ourdit dans les couloirs du palais et les rues pleines de coupe-jarrets de [...]

note de la critique

Hiver 1756, le roi Louis XV « le bien aimé » se débat avec ses ennemis de l’intérieur, alors que s’ouvre un conflit larvé en Amérique du Nord. C’est le début de la Guerre de 7 ans, moment propice pour l’arrivée de Viravolta à la cour du roi.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants