culturebd - La culture a son image

Texto maudit - T1 : Le défi

couverture de l'album Le défi

Série : Texto mauditTome : 1/1Éditeur : Jungle

Scénario : Tanguy FerrandDessin : RenzColoriste : Drac

Collection : Jungle Frissons

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 11.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique culturebd

Note culturebd 2.0

Scénario

1.5

Dessin

3.5

Les téléphones portables nous sont désormais indispensables et sont au cœur de notre vie. Et s'ils devenaient notre pire cauchemar ? Voici la thématique de ce premier volume de Texto maudit, un récit d'horreur sur fond de légende urbaine, destiné aux adolescents mais dont l'intrigue est malheureusement décevante et bien mal menée.

Quatre adolescents se retrouvent un soir pour déguster une pizza, quand l'un d'eux décide de pimenter un peu la soirée en racontant une légende urbaine effrayante : l'histoire du texto maudit. Celle-ci prétend qu'en envoyant un texto au 9696, on recevrait une réponse d'outre-tombe ! Pour prouver leur courage, ils composent alors ce fameux numéro. Dès ce moment d'étranges événements terrifiants s'enchaînent.

Texto maudit reprend tous les codes basiques du slasher. La première partie du récit met en place cette légende urbaine devenue réalité pour ces 4 jeunes. L'intrigue est certes très classique, presque clichée, mais reste efficace, surtout pour des jeunes qui n'auraient pas acquis encore cette culture de films d'horreur. La seconde partie de l'album bascule dans un délire farfelu aux détails parfois très lourds et totalement absurdes dont la résolution s’avère précipitée. Les personnages n'ont pas de profondeur, il est difficile de s'y attacher et l'effet d'angoisse s'en voit bien amoindri. Le thème, intéressant : infox, importance du portable et la réputation, convainc peu à cause de son exploitation. Malgré tout, le rebondissement final est réussi et donne un peu envie de connaître la suite.

Les illustrations de Renz, mises en couleurs par Drac, dynamisent le récit et le rendent vivant. Si les couleurs et les plans sont réussis, ils ne font malheureusement pas oublier l'absurdité et le peu de consistance du récit.

Texto maudit trouvera peut-être un public auprès de jeunes ados pas encore familiers avec la culture de films et livres d'horreur.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants