culturebd - La culture a son image

Sorceline - T1 : Un jour, je serai fanstasticologue !

couverture de l'album Un jour, je serai fanstasticologue !

Série : SorcelineTome : 1/1Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : Sylvia DouyéDessin : Paola Antista

Collection : Jeunesse

Genres : Fantastique

Public : Tout public

Prix : 10.95€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.5

Un jour, je serai fantasticologue est le premier tome des aventures de Sorceline, une jeune fille qui rêve de devenir zoologue spécialiste des animaux légendaires. Une bande dessinée pour enfants sympathique et agréable à lire malgré certains lieux communs.

Sorceline a obtenu, avec cinq autres étudiants, un stage d’été chez un éminent spécialiste de la cryptozoologie, l’étude des êtres fantastiques. La concurrence est rude car le professeur Archibald Balzar ne choisira qu’un seul des six stagiaires pour devenir son assistant. Mais les études sont vite éclipsées par la découverte d’une gorgone inanimée dans le jardin. Pire encore, peu de temps après, l’une des élèves disparaît. La jeune Sorceline et ses amis vont mener l’enquête alors que le mystère s’épaissit...

Le scénario lorgne du côté des aventures d’Harry Potter et de l’ambiance qui règne à l’école des sorciers. Curieuse, audacieuse et surtout très perspicace, la jeune Sorceline peut aussi compter sur ses compagnons. Ensemble, ils n’hésitent pas à lancer une expédition nocturne dans la forêt pour aller chercher du sang de Licorne. Malgré des rebondissements intéressants et une atmosphère mystérieuse, l’intrigue pâtit un peu des nombreux emprunts à d’autres classiques de la littérature. À la page 45, Sorceline reprend ainsi pratiquement mot à mot la description du cycle de la douve du foie au livre Les Fourmis de Bernard Werber.

Moderne, le dessin de Paola Antista offre aux héros des yeux immenses qui les rendent expressifs. Son découpage dynamique contribue à la fluidité de l’histoire tandis que les jolies couleurs sombres participent à l’ambiance mystérieuse mais rendent aussi certaines cases peu lisibles. En outre, certaines silhouettes semblent figées dès que la vue est en plongée.

Cette bande dessinée divertissante plaira aux jeunes lecteurs même s’il faudra attendre le tome suivant pour résoudre le mystère des disparitions des élèves.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de OCarol

Un premier tome qui donne envie de lire la suite!
Le graphisme est attirant, l'histoire mêle aventures, magie, amitié et créatures fantastiques, ce qui n'est pas sans rappeler l'univers d'Harry Potter (ou encore la série "Enola") et ne manquera pas de plaire aux futurs fantasticologues entre 8 et 12 ans!

C\est un premier tome réussi, malgré quelques facilités dans l'intrigue et certaines mises en pages un peu "touffues". Affaire à suivre en tout cas!

Découvrez ma chronique complète sur www.ocarol.be!

Posté le 24/04/2018 à 11h41