culturebd - La culture a son image

Les Minions - T3 : Viva le Boss !

couverture de l'album Viva le Boss !

Série : Les MinionsTome : 3/3Éditeur : Dupuis

Scénario : Lapuss'Dessin : CollinColoriste : Collin

Collection : Tous Publics

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 9.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique culturebd

Note culturebd 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Banana ! Vous avez dit Minions, comme c'est mignon. Les célèbres bonhommes jaunes, aussi drôles que dodus, sont de retour dans un troisième tome. Les gags, inscrits au cœur de la grande Histoire, prennent tout leur sens dans un graphisme fidèle aux dessins animés originaux. De quoi faire le plein de bonnes blagues d'écolier.

Qu'est-ce qui est jaune, petit, raffole de bananes ? Quel est le point commun entre les grandes pyramides d'Egypte, la conquête de l'Ouest, les armées de Bonaparte, les grottes de Cro-Magnon ou encore la divine Renaissance ? Vous ne trouvez pas ? Les Minions bien sûr ! Dans ce troisième tome, les petits bonhommes jaunes devenus célèbres grâce au dessin animé Moi, moche et méchant, retournent sur les traces du passé. Avec plaisir, quel que soit l'âge du lecteur.

Après deux premiers tomes un peu pollués par l'emballement marketing autour de ces personnages au succès aussi foudroyant que leurs blagues potaches, ce troisième opus relance cette série avant tout destinée à un jeune public. Les gags et le contexte historique ont le mérite de montrer ces mangeurs de bananes rater leurs missions au service des grands de l'Histoire.

Côté dessin, difficile de changer une équipe qui gagne. Ils avancent dans les pages tels qu'on les a toujours connus : rigolos, expressifs, trop meugnons. Un petit regret : la palette graphique, qui semble s'imposer dans ce type de séries, ne pourrait-elle pas être troquée contre une mise en couleur à l'ancienne, à l'image des dessins de travail de certaines œuvres animées ? Un petit charme « crayons de couleurs à l'ancienne » passerait comme une lettre à la Poste. Mais faut pas rêver.

Les amateurs ne seront pas déçus. Les novices devraient y trouver leur compte de bêtises, au bon sens du terme. Avec les Minions, on se fend la gueule.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants