icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les Légendaires - T20 : World Without : Le Royaume des larmes

couverture de l'album World Without : Le Royaume des larmes

Série : Les LégendairesTome : 20/20Éditeur : Delcourt

Scénario : Patrick Sobral

Collection : Jeunesse

Genres : Heroic fantasy

Public : Tout public

Prix : 10.95€

La critique culturebd

Note culturebd4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Le Royaume des larmes poursuit l’intrigue amorcée dans le 19e tome qui remettait en question l’existence même des célèbres Légendaires. Le récit prend une orientation complexe où Patrick Sobral sait ménager le suspense.

Après avoir échoué à empêcher Samaël de s’enfuir, Artemus et ses compagnons se réfugient à Orchidia, la veille de la cérémonie du bâtonaigle qui couronnera Shun-Day. Malheureusement, l’accession au trône ne sera pas aussi aisée que prévue car un complot diabolique se trame dans l’ombre...

Patrick Sobral poursuit les pistes amorcées dans le tome précédent, qui mettaient à mal l’existence même des Légendaires, héros de la série depuis dix-huit tomes. À partir de ce postulat, plusieurs intrigues se mettent en place et évoluent parallèlement. Gryf et Solaris poursuivent Shimy pour une raison encore inconnue et des mystères sont levés concernant Razzia et Amy. Si l’aventure et le suspense sont au rendez-vous et des révélations faites en fin de tome, l’intrigue solide n’empêche pas certaines informations d’arriver un peu trop rapidement et d’être peu exploitées...

Le récit dynamique, est mis en valeur par un découpage serré aux planches très remplies. Les personnages sont toujours réussis et c’est un plaisir de les voir évoluer sous un nouveau jour, cependant Artemus et Byskaros frisent parfois le grotesque au niveau du design ainsi que de leur discours ce qui, loin d’amener l’humour voulu, peut déplaire. De même, la mise en couleur parfois froide, peut gêner l’œil.

Un tome digne d’intérêt dont le twist scénaristique habile permet de relancer une série qui aurait pu s’essouffler autrement. De quoi maintenir l’intérêt des fans !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants