culturebd - La culture a son image

L'Orphelin de Perdide - T1 : L'Orphelin de Perdide - T.1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.5 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de culturebd de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

L’Orphelin de Perdide, une saga piquante

Un des titres qui paraissent dans le cadre du partenariat Comix-Buro et Glénat dont ligneclaire à a longuement parlé avec La Mort Vivante. Avec L’Orphelin de Perdide on est dans un space opéra où un gamin paumé sur une planète va être secouru par une sorte de Han Solo à cheveux bleus ami de la famille. Et il va s’en passer des choses sur un scénario bien agencé en deux tomes et mouvementé de Régis Hautière (La Guerre des Lulus) que l’on retrouvera chez Comix pour d’autres titres. Au dessin c’est Adrian parfait dans ce style de récit. A noter que L’Orphelin [...]

note de la critique

Embarquez pour la grande aventure avec les héros de L’Orphelin de Perdide ! Dans le premier tome, Régis Hautière et Adriàn Fernandez Delgado amorcent une belle adaptation BD de Stefan Wuhl !

note de la critique

Avec ce 1e tome d'un diptyque, je suis à demi-déçue. Régis Hautière a-t-il vraiment lu le roman de Stefan Wul ou s'est-il contenté de la vision du film "Les maîtres du temps"? J'attendais avec joie de voir en BD de la merveilleuse planète Devil-Ball dont Silbad est le propriétaire. Silbad est aussi un très vieil ami de Max. Et Régis Hautière avec la complicité du dessinateur Adrián nous présente une planète minière grise et sombre et un Silbad aigri qui ne connait pas Max… Je vous cite le livre où Max dit : "Devil-Ball est un des mondes les plus beaux que je [...]

note de la critique

Après un court séjour sur Perdide, Max doit quitter ses amis et part avec un mystérieux œuf de contact intergalactique qui pourrait bien être leur dernier lien. Une bonne aventure de SF, mais attendue...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants