culturebd - La culture a son image

Dis Ours... : Dis Ours, tu m'aimes ?

couverture de l'album Dis Ours, tu m'aimes ?

Série : Dis Ours...Tome : 0/0Éditeur : Little Urban

Scénario : Jory JohnDessin : Benji Davies

Genres : Humour, Récit de vie

Public : À partir de 3 ans

Prix : 13.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique culturebd

Note culturebd 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.0

Après Dis Ours, tu dors ? le gros ours mal léché et le canard collant sont de retour pour une aventure fraîche et sympathique de Jory John et Benji Davies. Comme dans l’album précédent, Dis Ours, tu m’aimes ? conte une histoire d’amitié peu commune entre deux voisins.

Ours, ravi de passer son dimanche en solitaire, se prépare à une journée de détente et de relaxation dans sa jolie maison. Son voisin le canard en a cependant décidé autrement et le réquisitionne sans ménagement pour une longue balade. Scotché à lui, le palmipède en manque d’amour insiste lourdement et finit par agacer son ami poilu qui se passerait bien de sa présence.

L’histoire sans grande originalité jouit tout de même d’un rythme assez bien tenu. Les questions répétitives du canard permettent un repère dans la lecture et s’illustrent à la manière d’une petite comptine. Un peu bavard, le texte efficace aurait pu être raccourci et mieux travaillé au niveau du vocabulaire et des dialogues. Malgré tout, la facilité d’accès et l’opposition des deux personnages fonctionnent pour les petits, rendant la lecture fluide et agréable.

Attachant et coloré, le dessin se démarque par l’expressivité donnée aux personnages qui renforce le côté humoristique du récit. L’enthousiasme imperturbable du volatile contraste avec l’air perpétuellement inquiet et préoccupé de son ami. Le canard blanc et l’ours noir se complètent toujours sur un fond joyeux et flashy. Les dessins pleine page et les vignettes s’alternent en appuyant l’action et l’enchainement des événements.

Ce livre plutôt classique convaincra les plus jeunes par ses illustrations pleines de vie et sa bonne humeur communicative !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants