culturebd - La culture a son image

Blast - T1 : Grasse Carcasse

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.6 pour 7 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de culturebd de 1 à 5 étoiles.

7 Critiques Presse

note de la critique

Car sous ses allures sombres, comme tout droit sorti d'un récit de Dostoïevski, Blast séduit à chaque page, que ce soit par son texte poétique, ses aquarelles d'une rare beauté, ou son regard impitoyablement lucide sur le monde.

note de la critique

Blast est assurément un grand roman en puissance.

note de la critique

La gifle BLAST de Manu Larcenet

BLAST m'a renvoyé vers quelques uns des meilleurs romans noirs nihilistes. Comme pour les grands livres, je ne suis pas certain que l'histoire de Polza Grasse Carcasse entrainera ma compassion ou mon empathie, mais je devine qu'elle me fera cogiter longtemps. Ce n'est déjà pas rien.

note de la critique

Polza Mancini, obèse répugnant et hypersensible, est interrogé par deux flics. Il raconte qu'il est devenu marginal pour retrouver une sensation de « Blast ». Premier volet d'une brillante introspection dans un recoin sombre de l'âme humaine.

note de la critique

Écrire sur la cuisine puis être cuisiné par des policiers

Un homme obèse est interrogé par des policiers. Il s’en est manifestement pris à une femme qu’il a laissée dans un sale état. Il accepte de parler à condition que ses interlocuteurs lui permettent de raconter ce qui a précédé le drame et notamment ce qui l’a conduit à passer de l’écriture de livres consacrés à la gastronomie à l’errance sur les routes de campagne, en forêt. Son souhait ? Se rendre sur l’île de Pâques. Ma première réaction face à ce Grasse carcasse a été un certain agacement. Manu Larcenet reprend et développe ici des thèmes qui lui sont désormais chers [...]

note de la critique

Un fait divers de plus. Un homme en garde-à-vue suspecté d’avoir agressé une femme. Menottes, interrogatoire, des aveux, un rapport à consigner : la routine. Sauf que le client n’a rien d’ordinaire. Polza Mancini, 38 ans, obèse, un casier long comme le bras, défie les lois du genre comme celles de la gravité. Et s’il se confesse, ce sera à sa manière, à ses conditions. Aux enquêteurs de l’écouter, de démêler le vrai du faux, de remonter aux origines du drame, de trouver la faille du bloc de néant qui leur fait face. Le huis clos de prendre des fausses allures de thriller [...]

note de la critique

Manu Larcenet, ce sont pour beaucoup les œuvres « le retour à la terre » ou « le combat ordinaire » qui le caractérise. Ses débuts dans le magazine Fluide Glacial sont loin à présent, et il a su se hausser dans cette nouvelle génération d’auteurs reconnus de la bande dessinée à l’instar de Joann Sfar. Mais la barre sera désormais plus haute avec le petit dernier : Blast. Les Editions Dargaud nous proposent ici un tout rigide et solide, avec une couverture stylée, alliant couleur (le titre) et noirceur (illustration) qui se marie bien avec le contenu, bref, un [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de SuperMax

C'est avec bonheur que j'ai retrouvé l'auteur du «Combat ordinaire» en plus puissant, plus grave, plus tortueux. On aime ou on déteste mais on ne peut être mitigé. Ce premier volet est un pur chef-d'œuvre. Récit éprouvant et déconcertant qui alterne garde à vue et souvenirs.

Blast ou comment une explosion d'émotion peut bouleverser une vie.

Posté le 04/09/2013 à 10h43