culturebd - La culture a son image

Aubépine - T1 : Le Génie Saligaud

couverture de l'album Le Génie Saligaud

Série : AubépineTome : 1/1Éditeur : Dupuis

Scénario : Thom PicoDessin : Mlle Karensac

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 9.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique culturebd

Note culturebd 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Une horde d’oiseaux migrateurs, une mystérieuse bergère, un génie malhonnête... L’air de la montagne n’est pas source d’ennuis, surtout quand il est respiré par Aubépine. Dans Le génie saligaud, le duo Thom Pico-Karensac signe une aventure pleine d’humour, de magie et de tendresse à cette nouvelle héroïne jeunesse.

Quand les parents d’Aubépine décident de quitter la ville pour la montagne, c’est la catastrophe. Loin de ses copines, sans jeux vidéo… Seuls une mystérieuse bergère et un chien nommé Pelade tiennent compagnie à la fillette. Tout ça pour que sa mère puisse étudier les oiseaux migrateurs menaçant la région. Quelle plaie ! Dans son désespoir, Aubépine croise la route du génie saligaud qui lui propose de faire trois vœux. Avec insouciance, elle prend une décision qui pourrait bien bouleverser le cours des choses...

Mais malgré ses allures téméraires, la fillette pourrait bien réparer les pots cassés. A partir d’un monde imaginé par Mlle Karensac, Thom Pico brosse le portrait d’une héroïne haute en couleurs, pleine de malice et d’audace. De quoi donner de l’énergie à sa première aventure, qui fait la part belle aux légendes rurales. Celles racontées dans Le génie saligaud égayent le récit, tout en abordant avec brio le déracinement et l’amour familial. Des thèmes qui peuvent parler aux enfants, grâce au coup de crayon très lisible de Mlle Karensac.

L’univers pittoresque de la montagne et sa galerie de personnages n’ont aucun secret pour le trait rond et fantasque de la dessinatrice. Le regard espiègle d’Aubépine, les forêts mystiques de la montagne, en passant par la fourrure duveteuse de Pelade : tout respire une belle magie, qui n’est pas sans rappeler la série jeunesse Hilda.

Jeune aventurier ou montagnard de cœur : tout jeune lecteur peut apprécier ce premier tome d’Aubépine. La question est de savoir quelle autre créature magique va croiser la route de l’intrépide fillette...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Arf! Tu m'etonne que ca ressemble à Hilda quand on assume plagier le boulot de Luc Pearson,

Posté le 30/09/2018 à 17h01