culturebd - La culture a son image

Didier, la 5e roue du tracteur

couverture de l'album Didier, la 5e roue du tracteur

Éditeur : Futuropolis

Scénario : Pascal RabatéDessin : François Ravard

Prix : 17.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Jetez-vous sur cette BD tendre et bienveillante ! Découvrez la vie de Didier, paysan quadragénaire balourd et fan de Petite Reine. Il cherche l'âme sœur tandis que Soizic, sa sœur, tombe en amour avec Régis, un pote agriculteur qui dépose les armes. Une BD attendrissante au dessin plein de sensibilité et aux couleurs explosives.

Didier, paysan, vit dans sa ferme bretonne avec sa sœur Soizic. Quand l'exploitation de son pote Régis est vendue aux enchères avec le matériel, Didier préfère recueillir son ami sous son aile plutôt que racheter sa moissonneuse. Alors qu'une belle histoire est en train de naître entre Régis et Soizic, Didier s'inscrit sur Meetic entre deux applications de crème contre les hémorroïdes. Mais l'avidité sexuelle peut parfois effrayer...

Ce scénario drôle et tendre de Pascal Rabaté colle parfaitement aux univers qu'on aime chez François Ravard et auxquels il nous a habitués au fil de ses œuvres. On retrouve ici toute la ruralité qu'affectionne le dessinateur, mais aussi un des défis de nos sociétés modernes : comment rencontrer l'autre, écrire une histoire à deux, construire une relation amoureuse. L'amour est dans le pré, mais version humaine et authentique...

Le Normand nous montre toute l'étendue de ses possibilités graphiques. Son trait est rond comme Didier, vigoureux comme sa sœur, pétri de ruralité comme Régis. Et que dire des couleurs explosives ? Rose cochon, bleu comme un ciel d'été qui fait roussir les champs de blé, vert comme les prairies bretonnes.

La cinquième roue du tracteur Didier ? Pas tant que ça. Car Soizic, sous son apparence revêche et rugueuse comme le granit du Massif armoricain, prend soin de son frère. En précipitant les choses sur Meetic, elle a envie de le voir s'en aller, mais pas à n'importe quel prix : avec une femme qui convienne à son boulet de frangin. Touchant.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Mis dans ma wishlist, merci Pierre !

Posté le 01/10/2018 à 00h05