culturebd - La culture a son image

The End

couverture de l'album The End

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : ZepDessin : Zep

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 19.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Après Un bruit étrange et beau et Une histoire d’hommes chez Rue de Sèvres, The End se distingue par son scénario irrévocable. Un thriller environnemental passionnant à l’heure où tous les indicateurs de la planète virent au rouge...

Le stagiaire Théodore Atem rejoint l’équipe du controversé professeur Frawley en Suède. Les chercheurs sont affairés à l’étude de la communication des arbres entre eux et avec les humains. Mais quelques curiosités observées récemment troublent la réflexion des brillants botanistes : outre le décès massif et inexpliqué de promeneurs dans les Pyrénées espagnoles, des animaux sauvages se manifestent étrangement, comme s’ils ne craignaient plus l’Homme ; sans compter l’apparition intrigante de champignons insolites...

Zep s’est inspiré d’une histoire dénichée par son fils : celle d’une bande de koudous d’Afrique du Sud décédée après avoir mangé son repas habituel, des feuilles d’acacias. Bien que celle-ci soit fortement débattue, une théorie suggère que la végétation se serait organisée pour empoisonner ces animaux devenus nuisibles car trop nombreux. Intégrée au scénario, cette anecdote introduit le thème du récit pleinement documenté. En plus d’une semaine de croquis en Suède, Zep s’est rapproché de botanistes pour s’assurer de la crédibilité du scénario catastrophe. Et le résultat fait frissonner...

Très éloigné des figures rondes et humoristiques de l’auteur dans Titeuf ou What a wonderful world, The End offre un sublime hommage à une nature sauvage, croquée avec respect et réalisme. La bichromie ambiante contribue au climat anxiogène de l’histoire, pour des planches transcendantes, rehaussées par le grand format à couverture cartonnée.

Après le succès du célèbre et pédagogique La vie secrète des arbres, difficile de ne pas relativiser l’importance de l’humain sur Terre. The End propose une variation sur la même thèse avec une fiction catastrophe, au rythme exaltant !

Pour aller plus loin

Anecdotes

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Passer les quelques premières planches, nous sommes par happé par ce thriller écologique, comme le dit ZEP. Lecture en une traite.

Posté le 10/07/2018 à 13h25