icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Fortune de mer

couverture de l'album Fortune de mer

Éditeur : Futuropolis

Scénario : CostèsDessin : Clément Belin

Genres : Aventure, Documentaire BD

Public : À partir de 16 ans

Prix : 20.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Clément Belin et Costès racontent en bande dessinée les secours en mer à bord du Bourdon. Son rôle : veiller et prendre en charge les bateaux qui s'échouent sur les écueils de la pointe Finistère, carrefour des routes qui relient les plus grands ports du monde. Un récit agité comme l'océan, un dessin plein d'écume.

Il va pas être déçu le lieutenant marseillais. Arrivé à la pointe du Finistère, il embarque sur le Bourdon, que tous les marins du monde connaissent dans la vraie vie sous le doux nom d'Abeille Bourbon. Le plus grand et le plus costaud des bateaux dont la mission est de sauver les navires en péril. Les trois quarts des marchandises mondiales s'échangent par la mer. Et beaucoup finissent par passer par le Finistère et son redoutable rail d'Ouessant.

Le récit enlevé de Costès rend palpable la tension des secouristes dans leur quotidien. Le nouveau lieutenant doit apprivoiser un équipage de marins bretons aussi rugueux que leur région et le grain qui s'abat sur leurs têtes. Il va devoir composer avec des caractères bien trempés. Des tempéraments solides et abrasifs comme le granit du sol armoricain dont on suit pas à pas la mission dans les creux de l'océan déchaîné.

Le trait de Clément Belin a parfois des airs de Tronchet. Il est d'ailleurs ton sur ton avec les gueules cassées et la rudesse nécessaire pour retranscrire en BD la vie de ces marins dont la vie est tournée vers le sauvetage et le sacrifice. Une existence en mer au service de son prochain.

Le seul bémol de cet album plein de réalisme, c'est d'être un peu terne et de manquer de couleurs. Le gris domine. Logique : il est à l'image de la pointe finistérienne lorsqu'elle est battue par la pluie et les vents. Avant de renaître quand le soleil daigne repercer.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants