culturebd - La culture a son image

Naufragés

couverture de l'album Naufragés

Éditeur : Des ronds dans l'O

Dessin : Laura Pérez

Collection : BD

Prix : 24.00€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

À travers les histoires croisées de deux jeunes Espagnols à la dérive, Naufragés dresse le portrait de toute une génération en mal de perspectives qui peine à trouver un sens à l’existence... Un roman graphique à l’empreinte sensible et mélancolique.

Alexandra et Julio se rencontrent à Madrid à la fin des années 1980, alors qu’ils terminent le lycée. Elle est amoureuse des livres et passe son temps à écumer les bibliothèques, il écrit et publie ses nouvelles de fiction dans le fanzine de l’école. Ils vivent ensemble un été plein de promesses, mais à l’heure de la rentrée, Julio disparait sans laisser d’adresse, abandonnant derrière lui une Alexandra trahie et désemparée...

Dix ans plus tard, le destin les réunit à nouveau, cette fois à Barcelone. Alexandra est devenue libraire et s’occupe mécaniquement de sa mère. Julio travaille dans une boîte de télécommunication et freine autant qu’il peut le désir de maternité de sa copine. Portés par cette abrutissante routine, tous deux remplissent leur rôle et font parfaitement illusion, mais pour combien de temps encore ? Leurs retrouvailles vont réveiller des souvenirs heureux comme douloureux et des émotions longtemps anesthésiées. Serait-ce l’électrochoc qu’il leur fallait ?

Deux personnages authentiques et touchants, une histoire de petits ou de plus grands renoncements... Alexandra et Julio nous ressemblent, ils sont nous, nos amis, nos connaissances. Ils sont des prototypes de la génération Y, celle d’un entre-deux flou et sans beaucoup de joyeuses perspectives.

Pablo Monforte réussit par son écriture fine et sincère à dépeindre parfaitement l’ennui et la résignation qui portent ses naufragés. Le trait fin et précis de Laura Perez rappelle ceux de Tomine ou de Clowes, dont l’influence se ressent subrepticement tout au long cet ouvrage aux mornes bichromies et à la nostalgie palpable.

Belle et touchante réalisation de deux jeunes auteurs aux noms à retenir...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants