culturebd - La culture a son image

Un ours dans ma classe

couverture de l'album Un ours dans ma classe

Éditeur : Saltimbanque

Scénario : John LavoignatDessin : Csil

Genres : Récit de vie

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 13.90€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.0

La rencontre improbable entre un petit garçon méfiant et un ours tranquille, ou quand la peur de l’autre laisse place à une belle amitié... Un album au ton sensible et à l’univers particulier, pour répondre aux peurs et préoccupations des petits écoliers rêveurs.

Il y a un petit nouveau dans la classe et aussi incroyable que cela puisse paraître, ce nouvel élève, objet de toutes les curiosités, est un gros ours un peu intimidé. Personne ne semble d’ailleurs s’en étonner, à l’exception d’un petit garçon solitaire fort inquiet à l’idée de se faire dévorer. Comble de malchance, c’est justement à côté de lui que la maîtresse décide de placer l’encombrant arrivant. Et la journée de s’écouler comme si de rien n’était... Leçons, cantine, piscine, autobus : peu à peu, l’ours Dario se découvre tel qu’il est et le petit garçon se laisse apprivoiser... jusqu’à ce que la peur s’estompe et que naisse une grande amitié !

Un ours dans ma classe ! aborde des thèmes forts et importants, en écho à des préoccupations centrales dans la vie des enfants, en pleine construction sociale. Comment accueillir la différence, dompter la peur et la méfiance qu’elle peut générer pour découvrir toutes les richesses qu’elle peut au contraire apporter ? Comment réussir à s’intégrer au groupe, quelle est l’importance de l’entraide, de l’amitié ? Beaucoup d’enjeux qui se télescopent au sein de la microsociété que constitue l’école... Le récit les évoque avec douceur et poésie au travers de cette étrange rencontre.

L’atmosphère un peu magique de l’album est renforcée par un dessin au style original et par la grande liberté créative de mise en page. Vignettes, pleine ou double-page illustrées et texte aux typographies alternées s’entremêlent pour installer le lecteur dans un univers onirique et particulier, que n’aurait sans doute pas renié un Miyazaki...

À découvrir.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants