icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Hampton Roads

couverture de l'album Hampton Roads

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Jean-Yves DelitteDessin : Jean-Yves Delitte

Collection : Les Grandes Batailles Navales

Genres : Historique

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 2.5

Scénario

2.5

Dessin

2.5

Durant la guerre de Sécession, le premier cuirassé de l’Histoire entre dans la baie d’Hampton Roads pour libérer les ports sudistes du siège nordiste. Après avoir coulé plusieurs frégates, le cuirassé se retrouve face à l’USS Monitor, cuirassé nordiste. La bataille des monstres d’acier peut commencer pour un album en demi-teinte...

Derrière leurs canons, les soldats nordistes veillent sur la baie d’Hampton Roads. Pour passer le temps, anciens et nouveaux discutent passionnément. Soudain, un navire d’un nouveau genre apparaît au loin. Il n’a pas de voiles et dépasse à peine de l’eau : la stupeur se répand dans le camp, même si les soldats restent persuadés de la force de leurs frégates...

Hampton Roads présente une bataille qui va se révéler n’être qu’un duel sans vainqueur ni vaincu. Ce match nul de l’Histoire navale vaut surtout parce qu'il s’agit du premier affrontement de cuirassés, navires appelés à devenir les stars de toutes les marines dans les conflits qui vont suivre. Si le récit est, à l’image de l’ensemble de la série, particulièrement verbeux, ne laissant que quelques pages à la bataille elle-même, la course à l’innovation et l’espionnage qui y sont présentés lui offrent un dynamisme salvateur.

Consacrant une précision redoutable aux décors, le dessin renforce l’atmosphère tendue de ce face-à-face. Seuls les visages et l’appartenance aux deux camps sont parfois difficiles à distinguer du premier coup d’œil, ce qui complique un peu la première lecture. Reproche oublié face aux deux doubles-pages consacrées aux affrontements maritimes, réussites incontestables.

Très instructifs sur un épisode marin méconnu, Hampton Roads n’arrive cependant pas à passionner totalement.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants