icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Le récital de piano

couverture de l'album Le récital de piano

Éditeur : Kaléidoscope

Scénario : Akiko MiyakoshiDessin : Akiko Miyakoshi

Genres : Aventure

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 13.00€

La critique culturebd

Note culturebd4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Jouer du piano pour la première fois devant une salle pleine, quelle angoisse ! Mais Momoko n’a pas le temps de trop stresser, sa merveilleuse imagination prend le relais pour oublier ce mauvais moment à passer. Et nous assistons, avec le même ravissement qu’elle, à un adorable spectacle !

La petite Momoko donne son premier récital de piano. Elle a le trac ! Elle essaie de se persuader que ça va aller, quand elle entend soudain une minuscule voix à ses pieds. C’est une souris, affublée d’une élégante robe fleurie ! Invitée à la suivre, Momoko découvre, derrière une toute petite porte cachée au fond des coulisses, un incroyable spectacle. Numéros de cirque, de chant et de danse s’enchaînent, pour le plus grand plaisir des petits spectateurs et de Momoko qui a complètement oublié sa peur !

Quel bonheur de vivre dans le monde merveilleux des enfants ! Car en faisant appel à l’imagination, on peut dédramatiser bien des situations. Et qu’importe que ces souris acrobates, cantatrices ou ballerines soient réelles... Elles existent pour Momoko, c’est bien là l’essentiel. Fantaisie et émerveillement se partagent la vedette dans cet album au ton sensible et aux images pleines de douceur.

Réalisées au crayon gras et au fusain, les illustrations de ce surprenant récital sont superbes. Les regards adultes de la salle sont peut-être tournés vers Momoko derrière son piano, mais les souris sont les véritables stars de l’histoire, tant elles sont graphiquement réussies.

Dessinées dans un style réaliste, si ce n’est leurs accoutrements humains, elles sont terriblement mignonnes. Le travail de couleur, discrète en coulisses mais qui explose à la fête miniature des souris, renforce la dimension un peu magique du récit.

Dommage que la couverture ne donne pas la pleine mesure du plaisir visuel qui attend le lecteur à l’intérieur des pages de de ce bien joli livre, à réserver à tous les petits rêveurs...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants