icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

L'Homme gribouillé

couverture de l'album L'Homme gribouillé

Éditeur : Delcourt

Scénario : Serge LehmanDessin : Frederik Peeters

Collection : Hors collection

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 30.00€

La critique culturebd

Note culturebd 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Betty Couvreur, la quarantaine, divorcée, vit seule avec sa fille Clara, une adolescente pleine de ressort. Sa mère, Maud, est une autrice réputée de livres pour enfants publiés par la maison d’éditions où Betty occupe un poste important. Un jour, alors que Maud est victime d’un AVC, un mystérieux personnage grimé en corbeau vient réclamer une enveloppe qui lui est destinée. Ainsi démarre cet haletant roman graphique qu’on ne lâchera plus avant d’avoir tourné la dernière page.

Difficile de résumer une telle histoire qui s’étend sur 326 pages avec un scénario diaboliquement bien agencé, sans le moindre temps mort, où les personnages principaux, tout comme les seconds rôles, sont particulièrement bien développés et caractérisés. Trois générations de femmes sont au cœur de cette intrigue qui, après avoir pris des allures de thriller gothique, dérive lentement vers le genre fantastique, au risque peut-être de rebuter quelque peu le lecteur cartésien.

Le scénario de François Lehman, auquel Frederik Peeters a largement participé dans son élaboration, s’enrichit sans cesse de petits détails a priori très secondaires mais qui contribuent à donner à forger une véritable personnalité à chacun des protagonistes.

Bien évidemment, le dessin de Frederik Peeters est au diapason. L’ampleur du récit lui permet de s’y installer, alternant les phases dialoguées avec des séquences purement contemplatives où les rues parisiennes noyées sous la pluie sont tout aussi bien rendues que les paysages de la campagne jurassienne. Dans un noir et blanc qu’il maîtrise depuis déjà fort longtemps avec toutes les nuances et dégradés de gris, Peeters vient à bout de ce marathon graphique avec une rigueur qui ne faiblit jamais.

Un album qu’on prendra plaisir à relire plusieurs fois, tant il recèle de détails qui risquent de passer inaperçus par un rythme de lecture trop rapide de ce véritable « page turner ».

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants