icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Dragons amoureux !

couverture de l'album Dragons amoureux !

Éditeur : Flammarion

Scénario : Alexandre LacroixDessin : Ronan Badel

Collection : Père Castor

Public : De 3 à 8 ans

Prix : 13.50€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.0

Pétillant, didactique et amusant, Dragons Amoureux ! vise juste en livrant, à travers l’histoire du petit Strokkur, une ébauche du premier frisson amoureux.

Le sentiment amoureux, élan indomptable et puissant : comment expliquer une des facettes de cet état second à nos petites têtes blondes ? Dans Dragons Amoureux !, le petit Strokkur, qui vit avec son dragon de père dans une grotte, va souvent jouer avec les humains du village d’à côté. Un jour, Violette, une charmante petite fille, l’embrasse sur le bout du museau.

Dragons Amoureux

Le dragonneau, visiblement orphelin de mère, n’a jamais reçu une telle démonstration de tendresse. Pris de panique et d’un désir incontrôlable d’extérioriser un sentiment qui lui est inconnu, il s’envole le plus loin possible de la jeune fille pour aller cracher une immense gerbe de flammes. Il ne veut alors plus revoir Violette, par peur de la brûler.

La métaphore qui veut qu’on « déclare sa flamme » est ici joliment exploitée, avec une morale sur la différence et l’acceptation. En effet, Strokkur n’est pas comme les autres garçons. Il n’est même pas humain. Son père lui enseigne à ne pas avoir honte de ce qu’il est et à s’accepter, sous peine de finir malheureux. Il faut s’aimer soi-même afin de pouvoir aimer les autres : un précepte qui trouve son usage dans la vie réelle.

Le texte soigné est parsemé de rimes espiègles tandis que des bavures de peinture semblent avoir été posées à même le dessin. Les couleurs chaudes et automnales donnent un effet de dégradé. Quant aux traits de l’illustration, ils sont fins et expressifs.

Dragons Amoureux ! ramène le lecteur adulte à ses premiers affolements de jeune minot amouraché, et délivre au jeune public un aperçu d’une thématique ô combien universelle : l’amour.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants