icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Abominable

couverture de l'album Abominable

Éditeur : Glénat BD

Scénario : HermannDessin : Hermann

Collection : Caractère

Genres : Fantastique, Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 5.0

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Ce recueil de courtes histoires est une vraie réussite. Passant aisément du polar à la science-fiction, Hermann vous entraine dans un monde... abominable ! Ses récits vous laisseront une très forte impression.

Abominable fait partie de ces BD qui ne vous quittent jamais vraiment. Une fois l’album refermé, vous vous surprenez à repenser à une des histoires. On est vite obsédé par ces morales qui n’en sont pas, par cet univers où seule la violence gagne de bien sanglants lauriers. En passant du fait divers au fantastique sans perdre de son intensité, Hermann nous rappelle ici qu’il n’est pas chevalier des Arts et des Lettres pour rien.

Nous suivons ainsi un jeune homme sur les traces d’une bande de tueurs sans pitié, une petite fille des bidonvilles ou bien un conducteur de calèche qui cache un terrible secret au fond de ses chopines de bières dans un Budapest envahie par une étrange brume. Quelques pages plus tard nous voici entrainés aux côtés d’une poignée de survivants d’un monde apocalyptique... On ne sait jamais comment vont se terminer ces histoires qui donnent quelques frayeurs bien méritées et dont les chutes restent gravées dans notre mémoire.

Le dessin de Hermann, à l’image de ses récits, sait évoluer selon le contexte. Chacune des six histoires plongent le lecteur dans une ambiance graphique unique où l’ombre et l’incertain dominent. Le dessin, par ailleurs très réaliste, réussit à amener le lecteur dans un inquiétant brouillard de formes où dominent des teintes sales et sanglantes. Rien n’est fixé et tout semble dangereux.

Abominable s’affirme clairement comme un incontournable pour tous ceux qui aiment le neuvième art.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants