culturebd - La culture a son image

Thorgal et l'après Rosinski, retour aux fondamentaux

Date : 12/11/2018

Rosinski passe le relais à Fred Vignaux. Le tome 36 de Thorgal, Aniel, est le dernier du dessinateur qui a créé la série mythique avec Van Hamme. Yann est désormais au scénario. Retour vers le futur avec les acteurs de cette évolution et pas révolution. Émotion garantie avec la fin d’une époque.


Avec près de 15 millions d’albums vendus, dire que Thorgal est le poids lourd du Lombard, c’est un euphémisme. Gauthier Van Meerbeeck, directeur éditorial, confirme : « Thorgal est notre best-seller, un enjeu majeur. Le tome 36 est tiré à 150 000 exemplaires. Des lecteurs seront sûrement déçus par le départ de Rosinski. Il faut l’accepter mais ils découvriront le travail de Fred Vignaux. On va retrouver de la régularité, un titre par an. » On se recentre sur Thorgal, la série mère, même si deux albums de La Jeunesse de Thorgal, scénarisés aussi par Yann, sont encore au programme. Le reliquat des Mondes de Thorgal qui s’arrêtent : on revient aux fondamentaux comme promis. Thorgal est rentré à la maison et se fait raser la barbe par Aaricia dans le tome 36. Il a retrouvé son fils Aniel moribond et il l’a retapé. L’ado va vouloir vivre sa vie et annonce la couleur. Yann a des projets pour l’avenir d’Aniel : « Je vais développer son personnage. Il va s’émanciper. Thorgal, c’est la série de Van Hamme que je préfère. Il y a de l’émotion, des sentiments, de l’amour, des tragédies. Aniel est le fils de Thorgal et de la méchante Kriss. C’est génial. Imaginez Blake et Mortimer avoir un enfant avec Olrik ! (rires) » Pour l’éditeur, comme pour Yann, « on revient à l’ADN de Thorgal avec des one-shot. Une histoire, un album. Le scénario du prochain est écrit pour parution dans un an. » Son titre provisoire est L’Ermite de Skellingar.

Une forme de traumatisme

L’arrêt du dessin par Rosinski a été un choc. « La fin d’une histoire et un événement majeur pour nous. On a pu le préparer, se projeter. » ajoute Gauthier Van Meerbeeck « C’est une forme de traumatisme même si Rosinski avait en tête cette évolution depuis longtemps. Thorgal n’avait pas pour vocation de disparaître. Il était évident qu’on chercherait un repreneur. L’enjeu était de le trouver. » Et Fred Vignaux s’est imposé. Il a signé deux épisodes de Kriss de Valnor dont le dernier, Le Maître de justice. Fred se souvient de son premier contact avec Grzegorz Rosinski pour Kriss de Valnor : « Je lui ai demandé pourquoi moi. Il m’a dit « parce que tu n’as pas de style ». Je suis resté abasourdi. Il a ajouté « oui, comme moi, tu n’es pas calibré. C’est que j’aime dans ton dessin. » Et j’ai compris qu’on ne sentait pas chez moi d’influences extérieures. » Pour Thorgal, même combat. Rosinski voulait, dixit Gauthier Van Meerbeeck, « un très bon dessinateur, qu’il puisse admirer, à la personnalité affirmée, qui sache faire du Thorgal avec une narration assez classique, sans que ce soit une redite de son travail. » Pas question d’un simple copié-collé, ce qui a, semble-t-il, desservi Roman Surzhenko au trait à la proximité trop évidente avec celui de Rosinski.



Heureux Vignaux, élu parmi les élus, mais conscient du défi : « C’est une immense joie de dessiner Thorgal, mais on revient vite à la réalité face à la responsabilité. Thorgal, il n’y a que Rosinski qui l’ait dessiné, ce qui implique pour moi un challenge graphique avec un cahier des charges et une mise en page assez normée. Je n’oublie pas que Thorgal, c’est le grand œuvre de Rosinski. »

Pas faux. Au fil des années et de la valse des scénaristes, malgré leurs qualités, Thorgal était parti un peu dans tous les sens. On resserre les boulons en souhaitant que la nouvelle alchimie fonctionne. Rosinski reste le Rosinski passe le relais à Fred Vignaux. Le tome 36 de Thorgal, Aniel, est le dernier du dessinateur qui a créé la série mythique avec Van Hamme. Yann est désormais au scénario. Retour vers le futur avec les acteurs de cette évolution et pas révolution. Émotion garantie avec la fin d’une époque.

Interview réalisée pour Zoo, le Mag n°68 Novembre - Décembre 2018

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants

Commentaires (1)

L'Interview dans le Mag Zoo en format Mag !

Posté le 22/11/2018 à 08h00