culturebd - La culture a son image

Rire de soi avec YouSh

Auteur(s) :
YouSh

Date : 18/08/2018

La Toile montante vous propose une rentrée en douceur en compagnie de YouSh. Portrait de l’autrice du blog Si on bullait ensemble, dans lequel elle dévoile des bouts d’intimité et de dérision.

Le réalisme au bout du crayon

D'autres personnages ont bercé l'enfance de Yoush, dont Pepper Ann l'héroïne du dessin animé éponyme !

D'autres personnages ont bercéYouSh,
dont Pepper Ann, héroïne de dessin animé

YouSh, c’est d’abord un surnom qui suit une adolescente durant ses années lycée. A l’époque, une âme d’artiste et bédéphile sommeillait déjà en elle. « Je lisais beaucoup de classiques comme Astérix, Gaston Lagaffe, et surtout Spirou. Avec ça, je garde pas mal de bons souvenirs de mangas comme Narutoou Dragon Ball ! Aujourd’hui j’ai une lecture assez hétéroclite, mais je ne suis pas trop à fond dans la science-fiction ou l’heroic fantasy. »

Ce qui plaît avant tout à YouSh, c’est les auto-fictions et les romans graphiques intimistes. Déjà adolescente, l’autrice s’identifiait énormément dans les déboires lycéens de Vincent Caut ainsi que dans les billets de Romain Pujol, Pénélope Bagieu ou Leslie Plée! En lisant ces tranches de vie, une sorte d’introspection s’éveille et lui permet de trouver des similitudes dans sa vie. Sûrement est-ce cette curiosité qui la pousse à dévoiler sur planches un bout d’elle.

Donner de la beauté à ses défauts

Les premiers pas de la blogueuse étaient quelques peu hésitants : « Je n’avais pas Photoshop, j’avais un très mauvais scanner : ça ne m’a pas beaucoup aidé pour démarrer ! » se souvient-elle. Il a fallu attendre ses études à l’Ecole supérieure d'Art de Lorraine, et un peu de matériel pour qu’elle affine son style et ouvre en 2014 Si on bullait ensemble ? Entre les essais graphiques et illustrations fantasques qui tapissent les murs de ce blog, apparaît peu à peu un personnage affublé d’une marinière, d’une houppette rousse et d’un air drolatique scintillant derrière ses lunettes.

Dans ses notes illustrées, YouSh tourne en ridicule ses petits défauts ! Dans ses notes illustrées, YouSh tourne en ridicule ses petits défauts

A travers cet alter ego dessiné, YouSh exorcise les petits déboires de son quotidien. « J’aime me tourner en ridicule à travers mes planches. Ces dernières ont surtout tendance à faire ressortir mon côté bordélique, ma tendance à tout ne rien foutre et à me casser constamment la figure ! » rit-elle. Avec son trait léger, coloré et humoristique, le poids des défauts paraît moins lourd…

Le web, vecteur de créativité

Sans le vouloir, YouSh met souvent un morceau de son existence dans ses projets. Dans Le Bordel d’Awa, sérié publiée l’été dernier sur le site Pokaa, c’est à Strasbourg, sa ville, qu’elle rend hommage : « A la base, j’avais contacté le site suite à une BD reportage que j’avais faite sur le festival Les Trois Elephants en Mayenne pour le site MadmoiZelle.com. Je voulais proposer le même format, mais la collaboration a vite dérivé sur l’histoire d’une jeune femme qui débarque et explore la ville. »

A travers Le Bordel d'Awa, YouSh dévoile avec humour le quotidien des Alsaciens, dont la lutte des accents !

Avec Le Bordel d'Awa, YouSh dévoile avec humour le quotidien alsacien, dont la lutte des accents...

Un projet qu’elle espère continuer et qui lui permet d’explorer davantage les richesses du web, en particulier des réseaux sociaux. « Ils sont nécessaires pour suivre le travail des auteurs. Actuellement le blog est un contenu qui descend en flèche, puisqu’il y a la possibilité d’exposer son travail sur une page Facebook ou Instagram. » explique-t-elle. YouSh tend de plus en plus à explorer ces nouvelles fonctionnalités, tout en esquissant d’autres projets. Entre une édition papier d’une BD restant pour l’instant secrète et l’envie de travailler dans l’illustration de presse, le dessin est un plan d’avenir pour la blogueuse : « Tous les enfants dessinent, seulement il y a certains qui s’épanouissent là-dedans et continuent à dessiner, tandis que d’autres passent à autre chose. » La jeune femme, elle, a préféré conserver son âme d’enfant.

Avant de visiter l'atelier bucolique de YouSh, rendez-vous sur son blog !

Avant de visiter l'atelier bucolique de YouSh, rendez-vous sur son blog !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants