icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Les pérégrinations scientifiques de Zélie

Auteur(s) :
Zélie

Date : 18/02/2018

Lieu : Paris

Envie de faire découvrir les sciences en dehors des manuels scolaires ? La Toile montante vous présente Zélie, blogueuse grenobloise, qui façonne à la physique et autres disciplines scientifiques un visage accessible et amusant !

Passionnée dès l’enfance

Pour Zélie, l’aventure de la bande dessinée a commencé comme celles de nombreux auteurs : dans la bibliothèque familiale où se côtoyaient les traditionnels Tintin, Astérix et Obélix, Lucky Luke ou les Schtroumpfs. « J’imagine que beaucoup d’enfants lisent des BD et s’en lassent en grandissant. Moi ça ne m’a jamais quitté. » révèle-t-elle avec un sourire malicieux.

Pour cette Toile montante, Zélie a pastiché une oeuvre de Tommy Redolfi : Le violon de Crémone, inspiré du conte d'Hoffman.

Pour cette Toile montante, Zélie a pastiché une oeuvre de Tommy Redolfi : Le violon de Crémone, inspiré du conte d'Hoffman.

Une passion si ardente qu’elle étend ses influences aux mangas et aux albums de Titeuf qui ont bercé ses années adolescentes. Quand ces lectures ne suffisaient plus à combler son appétit bédéphile, elle décide d’affûter son crayon durant les stages de bande dessinée donnés par Tommy Redolfi. Auprès de l’auteur, elle apprend à manier la technique, à développer sa création, mais surtout à « ne pas être trop perfectionniste. Sinon on n’est jamais satisfait de ce que l’on fait et on ne publie jamais. » Une leçon qui la suivra jusqu’à la création de son blog, qui révèle son autre grand amour : la science.

Rendre les sciences amusantes

Alors que, petite, elle parcourait avidement les pages de Tchô Magazine, Zélie se fait happer par La Rubrique scientifique tenue par Boulet: « Pour une enfant qui était fascinée par les sciences comme moi, c’était génial ! » Chaque tournant de sa scolarité lui imposait le choix difficile entre la BD et science : « Finalement, je me suis dit que les sciences étaient plus difficiles à apprendre par soi-même que le dessin. » Maintenant en école d’ingénieur, spécialisée en métallurgie, cet horrible dilemme n’est qu’un lointain souvenir de sa terminale, durant laquelle elle lance son blog.

Dans ses notes, Zélie aborde la science à travers son quotidien.

Dans ses notes, Zélie aborde la science à travers son quotidien.

D’abord créé pour poursuivre la pratique du dessin en dehors de ses études, son blog lui permet d’unir ses deux passions. Rapidement, elle ponctue ses billets de blagues et de petits instants comiques qui fourmillent dans sa vie étudiante : « Raconter la science par mon quotidien me coûtait moins de temps au niveau du scénario. Et puis ça me permettait de rendre le sujet plus drôle et sympa. » Par son trait rond et ses aplats colorés d’aquarelle, la blogueuse veut donner à cette discipline aux allures austères un visage plus sympathique et accessible au grand public.

Les joies du web

Dès qu’elle publie ses premiers billets, Zélie a déjà à faire ses premiers fans ! « Mes proches lisaient assidûment mon blog et se plaignaient même quand il n’y avait pas de mise à jour. » rit-elle avant de poursuivre : « Savoir que des gens me suivent, c’est stimulant à mes yeux ! » Au-delà du soutien, le blog lui a permis de rencontrer d’autres jeunes auteurs, notamment Belzaran, Dubatov ou Arthur Lévrard, avec qui elle a collaboré sur les fanzines P.A.M.P ! ou Vermine.

En l'espace de 9 ans, le trait rond de Zélie n'a cessé de s'affûter

En l'espace de neuf ans, le trait rond de Zélie n'a cessé de s'affûter !

Toutefois, malgré les opportunités que lui a offertes son blog, l’autrice affirme que le phénomène s’essouffle d’année en année. Selon elle, de nouvelles façons de créer la BD se manifestent aujourd’hui plutôt par les réseaux sociaux, ou par l’auto-publication grâce au financement participatif. Encore incertaine concernant l’avenir de la BD sur le web, Zélie préfère songer à son projet de BD de vulgarisation, qui lui demande plus de temps et de recherche. Toujours avide d’explorer diverses branches de la science, l’autrice attend de boucler sa thèse sur la métallurgie pour s’y attaquer, avant d’explorer les richesses que la BD vulgarisatrice a à offrir.


Avant de visiter l'atelier de Zélie, rendez-vous sur son blog !

Avant de visiter l'atelier de Zélie, rendez-vous sur son blog !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants