icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Une vie pleine de dérision avec Hibouch

Auteur(s) :
Hibouch

Date : 17/12/2017

Cette semaine, la Toile montante fait le plein de rigolade grâce Hibouch. Portrait du jeune blogueur, qui utilise son humour et son sens de la dérision pour dédramatiser les petites peines du quotidien.

La BD, une passion héréditaire

Dans la famille de Hibouch, les enfants ne descendent peut-être pas d’une longue lignée d’artistes, mais il y a toujours de quoi lire sur les étagères : « Mon père avait beaucoup de bandes dessinées : Tintin, Astérix, XIII, Blueberry... A côté de ça, mon parrain m’offrait une BD à chacun de mes anniversaires. » Tout était prétexte à enrichir la culture bédéphile du jeune Hibouch, qui dévore les blogs BD à son adolescence.

Pour cette Toile montante, Hibouch a croqué son héros d'enfance : Batman !

Pour cette Toile montante, Hibouch a croqué son héros d'enfance, Batman.

« Au départ, j’essayais de m’inspirer de Boulet» révèle-t-il avant d’ajouter « Mais j’ai fini par renouer avec la ligne claire, qui me définit beaucoup mieux. » Pour forger son style, Hibouch pouvait compter sur les moments d’inattention en cours, qui laissaient des petits chefs d’œuvre gribouillés dans la marge de son cahier. A l’époque, son blog n’était pas encore là pour abriter ses pérégrinations délirantes...

L’art de rire des mésaventures quotidiennes

Hibouch débute la grande aventure du blog BD durant sa troisième année d’architecture. La voie empruntée a beau lui plaire, il y a toujours chez l’étudiant l’envie de raconter la vie qu’il contemple à travers ses lunettes... ou bien les yeux ronds d’un hibou : « Son regard m’a toujours fait rire et donné l’impression qu’il portait des lunettes, comme moi. Peu à peu, il a inspiré mon surnom, et mes billets dans lesquels il fait quelques apparitions. » raconte-t-il.

Le hibou suit toute le temps le blogueur, jusqu'à sa tenue vestimentaire.

Le hibou suit tout le temps le blogueur, jusqu'à sa tenue vestimentaire.

Tel un animal totem, la bête accompagne le blogueur dans les petits couacs qui le poursuivent au boulot, la vie amoureuse ou au quotidien. Pour Hibouch, chaque petit déboire est source de rigolade et d’autodérision : « Ce sont des situations toute bêtes qui arrivent à tout le monde. Les aborder en bande dessinée a l’avantage de les dédramatiser, quitte à parfois grossir le trait et opposer la réalité à des univers absurdes et décalés. » Ainsi il n’est pas rare dans ses dessins de voir Mario Kart et Zelda se mélanger à ses souvenirs d’enfance ou ses pannes d’inspiration devenir une péripétie digne de la saga Star Wars. Et quand les clins d’œil à la culture pop ne suffisent plus, les planches se composent comme des sketchs du Palmashow, des Inconnus ou bien des Nuls. Du bout de son stylet graphique, Hibouch convoque une multitude d’influences pour mieux parler à ses lecteurs.

Des planches à la console

Une telle inventivité aide l’auteur à se délivrer des pensées qui le chatouillent « J’ai beau réfléchir quelquefois sur la composition sur de mes planches, le geste reste très spontané. Avec un peu de recul, il m’arrive de déceler des petits défauts dans mes notes. » explique-t-il avant d’ajouter « Mais bon tant pis, une fois mon billet terminé je peux passer à d’autres idées qui sont encore très nombreuses ! »

Que ce soit au boulot ou dans sa vie personnelle : le vélo d'Hibouch est le meilleur compagnon pour surmonter les mésaventures quotidiennes !
Le vélo d'Hibouch est son meilleur compagnon pour surmonter les mésaventures quotidiennes.

Plein d’humour, son blog lui a permis de se dépasser et de contribuer à d’autres horizons artistiques, notamment le collectif de jeux vidéo Angry Squirrels, fondé avec des amis, dont l’autrice Mlle Karensac. « En plus de la bande dessinée, je fais de la musique. Avec ce collectif, je donne un peu de ma personne autant côté graphique que musical. » détaille Hibouch. Sur leur Tumblr, les membres de ce drôle de groupe publient la progression de nombreux projets dont le Jeu de l'Ecureuil ou SMMU : le Super Miam Miam Ultra. Une occasion pour Hibouch de dévoiler, entre planches et partitions, l'étendue de ses talents.

Avant de visiter Hibouch dans son atelier rêvé, rendez-vous sur son blog ! Avant de rendre visite à Hibouch dans son atelier rêvé, rendez-vous sur son blog !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants