culturebd - La culture a son image

David Ratte et Mamada, super-héros malgré elle

Auteur(s) :
David Ratte

Date : 30/01/2014

Lieu : Angoulême

David Ratte s’est lancé sur les traces de la tribu des Himbas en Namibie. Il en a ramené Mamada, gardienne des traditions de son peuple. Ratte revisite le mythe du super-héros dans ce premier tome, Epoustouflante migrante. Une aventure cocasse, drôle et une rencontre à Angoulême avec David Ratte pour tout savoir sur l’avenir prometteur de Mamada.

David Ratte, aussi grognon que son héroïne

Où avez-vous trouvé Mamada ?

Ce sont des envies combinées qui lui ont donné vie. Mamada (le féminin de Mamadou mais pas sûr !) est un super-héros. En fait, elle le devient et je voulais travailler le thème. C’est ma première envie. J’ai décalé le sujet. Elle a un super pouvoir qui lui a été donné par hasard. Elle a été contaminée par une substance échappée d’un satellite qui s’est écrasé dans la savane. Mais elle ne sait pas encore l’étendue de ce pouvoir absolu. Elle réagit avec sa culture.

Ce pouvoir l’a télétransportée dans le métro à Paris et elle découvre, horrifiée, la vie de ces curieux indigènes que nous sommes. La suite, c’est dans le prochain tome en septembre.

Elle est de la tribu des Himbas qui existe vraiment en Namibie ?

Oui et c’est la seconde envie. J’avais vu Rendez-vous en Terre Inconnue avec Muriel Robin et Solène Bardet qui se passait chez les Himbas. J’ai eu le coup de foudre, le déclic. J’ai gardé l’idée pour un jour aller plus loin. Solène Bardet a vécu chez les Himbas et a écrit un superbe bouquin, Pieds nus sur la Terre Rouge.

Enfin j’avais une dernière envie, celle de me défouler sur notre société. Quand les Parisiens, du métro sont télé transportés par Mamada en Namibie cela me permet de donner la vision des Himbas sur la façon saugrenue de vivre des Occidentaux.


Mamada a un sacré caractère !

Elle est grognon, comme moi. J’aime bien les grognons. (Rires). Et j’aime bien aussi les histoires où les personnages deviennent des symboles petit à petit, un peu comme dans ma précédente série, Le Voyage des pères.

Mamada est la gardienne du temple pour les Himbas. Elle veut que les traditions demeurent. Dans le tome deux les Himbas sont confrontés à une autre tribu, les Hereros qui existent aussi. Eux, ils se sont occidentalisés mais avec un train de retard. Les femmes portent des robes à crinoline. Les deux tribus sont en guerre sur leur avenir.

Le pouvoir qu’elle détient elle l’a eu involontairement ?

Oui, mais elle croit que c’est son grigri qui le lui a donné. Elle ne le maîtrise pas mais elle apprendra à s’en servir car elle est très intuitive et comprend vite.


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants